Archive | Témoignages Maternités du Nord Ouest RSS feed for this section

Parlons de nos Maternités (35)

18 Mai

 

Cette fois ci je vous relate l’avis et le récit de Caroline qui a accouchée à la maternité de Redon (35)

« J’ai été très bien accueillie. Je suis arrivée le 31 décembre au matin pour une fissure de la poche des eaux.

Ils ont attendu plus de 48 heures pour déclencher mon accouchement. Par contre très gentils ils ont laissé mon homme dormir dans la chambre le 31 au soir et le 1er Janvier.

Le 2 Janvier la sage femme m’a mise sous perfusion pour déclencher les contractions et vers 13 heures je commençais à avoir mal donc j’ai eu le droit à la péridurale. La sage femme était vraiment super et il y a même une aide soignante qui voulait absolument être la le jour de mon accouchement.

Vers 14 heures ma puce à fait une bradycardie et à ce moment toute l’équipe est venue dans ma chambre ! Ils m’ont mise sous masque à oxygène et ça allait mieux donc j’ai pu accoucher par voie basse et non par césarienne.

Pas de déchirure ni épisiotomie et une magnifique petite fille qui à pointé le bout de son nez avec 3 semaines d’avance mais mon chéri et moi l’avons trouvé parfaite. Elle avait le teint un peu mate de son papa et les yeux grands ouverts. Mon chéri à même versé quelques larmes ! ( lui qui disait qu’il ne pleurerait pas ). Je suis remontée en chambre vers 20h30.

Ma puce avait un début de jaunisse et du coup elle ne tétait pas mais l’équipe m’a vraiment encouragé et aidé !! Mon chéri m’a vraiment soutenue et je garde un très bon souvenir de mon accouchement 🙂 et de cette équipe adorable.  »

 

Merci beaucoup à toi Caroline pour ton avis 🙂

Publicités

Souvenirs, souvenirs … de ma maternité

11 Mai

A la demande de plusieurs personnes, je me suis re plongé dans mes deux souvenirs d’accouchements !

L’hôpital du Belvédère de Mont Saint Aignan

Essayer de comprendre d’où pouvait provenir tant de différences au sein du même établissement seulement 14 mois après !

Pour rappel j’ai accouchée de ma fille en Septembre 2010 et de mon garçon en 2011.

Pour commencer j’ai noté une différence au niveau du suivi de la grossesse, déjà la j’ai senti un débordement …. Pour ce qui est des personnes à l’accueil je n’ai pas noté de différence flagrante c’est surtout au niveau de la secrétaire en charge du planning du gynécologue qui me suivait que j’ai noté un gros changement … Déjà un niveau de l’amabilité et des erreurs de rendez vous … pourtant c’était bien la même personne ! Alors peut être en a telle marre ou est elle fatiguée ou bien faudrait il qu’elles soient deux ?

Au niveau de l’accueil des urgences je n’ai pas retrouvés les mêmes personnes en même temps j’imagine que le personnel tourne et change comme partout ! Le délai d’attente en journée pour ma fille été basique, les nuits plus chargés mais cela restait normal , mais pour mon fils déjà en journée la différence était proéminente ! En même temps ont voyait a peu près le même nombres de personnels mais plus de patientes, alors forcément la nuit cela ce répercutait ++ !!  Les aides soignantes étaient généralement de même consistance que 14 mois avant 😉 Douces, gentilles etc … Par contre une sage femme interne, à était particulièrement désagréable un soir … était elle à bout ? fatiguée ? surement puisqu’elles n’étaient pas nombreuses, alors je comprend tout a fait que quand on à un afflux de patientes à gérer, rassurées etc on puisse être à bout et à la fin un peu exécrable car j’ai bien senti que ce n’était pas le moment,  malheureusement je n’avais pas choisie de venir et c’est la personne que j’ai eu au téléphone qui m’avait dit de venir … surtout moi qui suit assez réservée et qui n’aime pas déranger bah ça m’a fait tout drôle et un peu refroidie comme on dit je me suis sentie encore plus mal en partant car j’ai eu l’impression de déranger et ce n’était pas le but de ma visite … Du coup le débordement du service + cet accueil ne m’a pas mise en confiance comme pour ma fille … elle m’a transmis son stress en quelque sorte ! Certainement sans le vouloir bien sur mais …

Pour ce qui est de la non information sur les cachets contre les montées de lait, pour ma fille le soucis ne c’est pas posé puisqu’ils délivraient encore ce médicament, mais il est vrai que pour mon fils malgré le suivi que j’ai eu personne ne m’en avait parlé, ni gynécologue, sages femmes donc bah mise devant le fait accompli sans préparation car il faut bien le dire c’est très douloureux c’est pas évident ! Pourtant j’ai toujours dit que je ne souhaitais pas allaiter.

Au sujet des rendez vous de consultations de dépassement de terme j’ai pas eu de peau ^^ pour les deux j’y ai eu le droit lol ! Pour ma fille ça c’est passé tout a fait simplement et sympathiquement malgré un peu d’attente mais tout a fait normal entre 10 et 20 minutes quoi, pour mon fils la encore ça a été différent … une attente minimale de 50 minutes qui est allé jusqu’a pratiquement 1h30 !! La encore j’ai pu constater que le personnel était en nombre insuffisant ( 1 sage femme pour 6 mamans ) et un manque de place également. Pour ce qui est des papas qui restent pendant que les autres mamans qui rentrent ce déshabillent je ne trouve pas ça logique et cela devrait même sauter aux yeux des papas !!! Mon homme serait sorti de la pièce le temps que la maman s’installe ça c’est sur …

Pour les suites de couches pour ma fille cela c’est plutôt bien passé malgré à l’époque une dame assez froide mais ça c’est comme partout ! Pour mon fils apparemment il n’y a pas eu de coordination ou communication entre le personnel qui m’a montée et installée en chambre et le personnel des suites de couches car elles n’étaient même pas au courant de mon arrivée donc effectivement je pouvais toujours attendre leur venue ^^ A ce moment la en tout cas j’ai pu voir que toutes les chambres du Troisième étage étaient toutes prises ! Après avoir été cherché le personnel de mon étage pour leur signaler que j’étais arrivée j’ai demandais un repas puisqu’il était 20h passé et que depuis le matin je n’avais rien dans le ventre ! Et la dame m’a répondu que j’aurais du prévenir car elle ne savait pas si j’aurais quelques choses ! Alors moi j’aurais bien voulu prévenir mais je ne savais pas comment ni quand es ce que j’allais accoucher hein 😉 donc la encore je ne sais pas qui se charge de ça etc … je ne sais pas du tout comment tout cela fonctionne.

Au sujet des couches en chambre la encore une différence. En 2010 on avait un paquet de couches. Pour mon fils il fallait que je demande 1 couche à chaque change, le soucis c’est que la nuit il n’y avait qu’une dame et qu’a chaque fois on devait l appeler pour aller chercher une couche puisque des fois elle n était pas la mais en chambre 😉 donc une fois elle m’a répondu froidement que je n ai qu’a venir à l’office en prendre une j’ai répondu ok puis je en prendre 2 ou 3 histoires de ne pas vous re déranger elle m’a répondu que non ça ne marchait pas comme ça ! Alors la encore ce n’est pas logique ! Je suppose que c’est la direction qui à décrété ça comme consigne mais c’est complètement nul car étant seule elle ne peut pas être partout ! L’étage était plein donc ça aurait été mieux pour tout le monde qu’on puisse faire ça et ne pas la déranger à chaque fois ! A un moment on c’est retrouvés à 2 mamans à attendre une couche car la dame était en chambre … A 4heures avec nos enfant qui hurle bah c’est pas cool et pour elle de se savoir attendu de pieds fermes non plus !

Pour moi il est clair qu’a ce moment il y avait un nombre insuffisant de personnel et même certaines femmes du personnel me l’a confirmé !!! Donc tout les cotés décevants que j’ai pu vivre sont du à tout cela malheureusement !

Et en plus la direction a ce moment n’a rien fait pour arranger les choses et faciliter les échanges ! Car effectivement nous ne sommes pas à « l’hôtel » mais je trouve que nos souvenirs de maternité, du jour ou nous avons donner la vie devrait être des moments de partage, de quiétude et nos meilleurs souvenirs !!! Je ne considère pas une maternité comme un hôpital pour moi y’a une proximité, une joie qui émane de tous ces murs !!! Surtout que pour l’accouchement tout y est fait pour que les souhaits des mamans y soit respecté 😉 j’en suis la preuve que même pour un déclenchement mon accouchement est plus « naturel » que certains autres avant terme 🙂 Pour vous dire je me souviens précisément sans regarder les carnets de santé les noms et prénoms des femmes qui ont mis au monde mes 2 enfants ! Deux femmes aux pratiques différentes mais si humaines et respectueuses …. Céline et Sonia !!

Parlons de nos Maternités ( cette fois ci la mienne ) (76)

27 Nov

Cette fois ci je vous fait part de ma dernière expérience … La maternité du Belvédère sur Mont Saint Aignan la même que pour ma fille mais 14 mois plus tard cette fois ci. Je ne donne que mon avis sur cet article le récit de mon accouchement ce trouve entier dans la rubrique : Mini-Boy 😉

Alors déjà j’ai été assez surprise car rien que pour planifier son suivi ça n’a pas était une mince affaire et pourtant je me suis inscrite très vite ! Je savais que cette maternité était souvent prise d’assaut mais la franchement je pense qu’il devait y avoir un soucis dans les plannings ou organisations. Étant donné que c’est un hôpital public spécialisé dans la maternité et gynécologie il y a deux types de consultations, la consultation de suivi de grossesse en public faite par sage femme ou gynécologue et celle privé ! La différence est que la public on fait une prise en charge à l’accueil et on n’avance rien et la privé bah on ne fait rien on règle ! J’ai pris mes rendez vous suivi avec mon gynécologue en précisant bien que je souhaitais les consultations public avec prise en charge et la secrétaire me dit oui j’ai bien compris d’un ton franchement pas agréable .. 1 mois après je vais la bas pour ma consultation ( donc deux bus à prendre et ma mini à faire garder ), quand je suis arrivée la bas je vais pour faire ma prise en charge on me répond aujourd hui pas de public tout est privé ! Ok je suis donc la pour rien on décale le rendez-vous, et la oh surprise tous mes rendez-vous étaient en privé 😦 bref obliger de tout décaler et de repartir pour revenir 5 jours après pfff ….

J’ai également été très surprise sur la réception des patientes quand on va aux urgences … Pour ma fille je n ai pas ce souvenir … mais la bah toujours beaucoup d’attente, pas de prise au sérieux on a même était jusqu’à me dire : oh patientez de toute façon vous n’avez pas une tête a accoucher maintenant !! Ah bon parce que maintenant y’a une tête pour ça ??!! Et des réflexions comme celles la j’en ai eu plusieurs par différentes aide soignantes et certaines sage femme … Les plus jeunes d’ailleurs !

Plusieurs fois j’ai vu des femmes gémirent en salle d’attente dont une qui venait de perdre les eaux dans le couloir … personne ne s’occupait d’elle !!! Elles étaient soit disant débordées et bah c’est bien dommage quoi car ces femmes étaient toutes apeurées …

Ensuite il y a eu la non information sur les montée de lait pour celles qui n’allaitent pas puisqu’ils ne donnent plus de cachets contre ça la bas ! La moindre des choses serait d’en informer les mamans.

J’ai eu deux consultations de dépassement de terme ou on m’a dit la première fois de venir pour 10h et ou on c’est occupé de moi qu’a 11h10 !! On m’a installée sous monito dans une pièce ou il y avait déjà une maman ( bon ça c’est pas un soucis ) mais on a même pas fait sortir le mari pour que je puisse me déshabiller tranquille …Pour le deuxième rendez vous idem 45 minutes à poireauter et encore un mari dans la pièce !

Pour mon accouchement rien à redire et heureusement si j’ose dire !

Arrivée en suites de couches bah pas fameux l’accueil nul à chier faut dire ce qui est ! Je suis montée en chambre à 19 h je n’ai vu personnes !!! Heureusement la sage femme qui m’a montée en chambre m’a fait me lever pour me mettre sur mon lit et comme j’ai vu que je pouvais marcher bah je me suis levée seule etc …

J’ai vu quelqu’un une fois que prise par les nerfs j’enfila mes habits, mes bottes pour aller marcher un peu et prendre l’air … je suis donc passé devant l’office et la pleins de sages femmes d’étage papoter ! Elle m’ont dit les visites sont interdites madame ( il était 20h05 ) je leur ai dit ah mais je ne visite personne je suis la chambre 347 je vais marcher !!! Elles me disent ah mais on vous a pas encore vu ! J’ai dit bah non mais je suis arrivée a 19h en chambre j’ai assez attendue … elles ne m’ont même pas demandé ou été le petit ( je l avais laissé avec son père ) trop occupé à papoter !!!

Durant mon séjour le premier soir déjà pas de tv car la dame qui s’occupe des cautions part à 19h ! Sympa !! Ensuite pas de repas pour mon homme fallait prévoir ! Oui mais dis moi bourrique un accouchement on sait qu’en ça commence mais rarement à quel heure cela se termine !!!

Ensuite on m’a imposé du lait HA pour mon fils (sachant que pour ma fille ils avaient fait pareil et que ça lui avait occasionnée des soucis) mais rien à faire elles n’ont rien voulut savoir …

Les couches … l’année d’avant (2010) on avait en chambre un paquet de pampers de 27 couches, et bien la non ! Je suis arrivée il y avait 2 couches donc il fallait que je sonne à chaque change, encore une fois on m’a répondu venez en prendre à l’office ! Donc je pensais pouvoir en prendre plusieurs pour être tranquille la nuit et bien non c’est donné au compte gouttes 😦 bref la nuit tu dois gérer ton bébé qui crie famine et j’ai le cul cul sale, il te faut te rhabiller et arpenté un couloir pour aller chercher une couche !

La nuit je les entendais papoter avant de rentrer dans chaque chambre … bonjour le repos ! Elles venaient prendre ma tension allez zouh je rentre comme dans un moulin allume la lumière et parle fort !!! Tout pour réveiller ton bébé … 😦

Sans comptez les conseils et recommandations différentes car personnes ne dit la même chose ! C’est pénible et énervant !!

Franchement j’ai été déçu j’ai trouvé que vraiment ça en avait perdu …. Voila !

Parlons de nos Maternités (78)

15 Nov

Voici le témoignage de Posenzo copinaute de forum qui nous parle de la maternité de l’hôpital André-Mignot à Le Chesnay (78).

Samedi 22 octobre 2011, 8h00 on arrive à l’hôpital, je suis admise pour un déclenchement de convenance.
Installation en salle de naissance, monitoring, perfusion la Sage Femme m’explique précisément ce qu’il va se passer, comment ça va se dérouler, elle me rassure rien a redire !
La Sage Femme vient toutes les 30 minutes environ pour augmenter progressivement la dose de la perfusion pour obtenir un travail régulier.
Elle me décolle les membranes et me perce la poche des eaux pour accélérer le travail.
Elle s’occupe vraiment très bien de moi, s’inquiète de savoir si tout va bien, elle me dit de ne pas hésiter à sonner si j’ai besoin de quoi que ce soit.
A 11h00 , je demande la péridurale. L’anesthésiste est la en 15 minutes, rapide, rien a dire. Hormis son « assistante » assez peu aimable, très sèche qui me dit de ne pas me mettre sur le coté ( alors que c’est la Sage Femme qui m’a demandé de me mettre comme ça ) parce que la péridurale fera moins effet d’un coté que de l’autre.
La Sage Femme qui revient, qui me refait me mettre sur le coté parce que sur le dos  le travail n’avance pas !
A 12h30, je suggère a mon homme d’aller fumer sa clope parce que je sens que la puce ne va pas tarder.
A 13h00, la Sage Femme vient, vérifie mon col et me dit « ça ne va plus tarder… si vous sentez que ça pousse différemment, vous n’hésitez pas à sonner »
A 13h10, une contraction sa pousse et la je sens que sa continue à pousser contrairement aux fois précédentes. Je sonne la Sage Femme qui arrive, soulève juste le drap et me dit « elle est la, on va y aller! »
mon homme, toujours pas la, je donne son numéro à la Sage Femme pour qu’elle l’appelle et le prévienne. j J’espére fort qu’il arrive a temps ! Elle se dépêche d’appeler ses collègues, on me met les pieds dans les étriers et zhom qui arrive pile poil quand on me demande de commencer a pousser.
En trois poussées, Lola pousse son 1er cri, encore a moitié dans le ventre de maman  :d  papa coupe le cordon et 1er contact avec ma puce.
Je saigne un peu trop alors une équipe d’internes arrive, un bout de placenta a décoller, rien de grave heureusement.
Aucune déchirure, pas d’épisiotomie je garde un excellent souvenir de mon accouchement! j’ai été très bien accompagnée tout le long du déclenchement par une Sage Femme adorable, aux petits soins.
Ma péridurale correctement dosée, je sentais les contractions sans aucune douleur, j’ai pu vivre mon accouchement comme je le souhaitais !
Je suis resté 4 jours a la maternité, séjour très agréable, l’équipe de nuit comme de jour super ! Prévenants, présents, j’ai été très bien encadrée.

 

Je te remercie beaucoup Posenzo pour ce témoignage sur un déclenchement 🙂 pleins de bonheur a vous 3 !

Parlons de nos Maternités (76)

6 Sep

Voici le témoignage et avis de Elles sont ma vie !!!

Elle nous parle du CHU de Rouen.

Le 1er Aout à 21h00 je me rends à la maternité pour contractions et perte du bouchon muqueux.
Je suis prise en charge , on me met sous monitoring 30minutes .

21h45 : La sage femme revient les contractions sont la mais pas assez forte , col ouvert à 3 et j’ai bien perdu le bouchon muqueux, mais la sage femme me dit que ça ne sera pas pour cette nuit .

22h00 Je suis de retour chez moi.
On mange chez des amis, retour à la maison à 00h30, je me tords de douleurs contractions régulières et douloureuses.

4h00 : Je décide quand même de réveiller mon homme .

4h22 : Arrivée à la maternité, prise en charge direct , je suis montée en salle de naissance , on m’examine col ouvert à 3 rien n’a bougé et malgré les fortes contractions, bébé est encore haut .

5h00 : Je suis placé en salle de pré-travail .
Y’avais une baignoire je prends donc un bain .

7h30 : Perte des eaux , mon homme appel la sage femme pour lui dire , et que j’avais très mal , celle ci lui répond c’est normal c’est le travail qui se fait …. elle est arrivée que 15 mins après !!!

7h45 : La sage femme arrive enfin , je suis à 4 mais pour elle bébé encore haut .

8h00 : On m’installe quand même en salle de naissance.
Je demande la péridurale ,on me dit oui l’anesthésiste va arriver y’a des mamans avant vous .

8h25 : Je souffre , je pleure , je dit à mon homme sa pousse rappel la sage femme !!!

8h30 : Elle m’examine je suis à 8 presque 9 , bébé est bientôt là !!
Pas le temps pour la péridurale ..

8h45 : Dilatation complète on m’installe je vais pouvoir pousser .

9h05 : Après quelques pousser ma fille est sur moi
3kg285 pour 48 cm 🙂
J’ai tout sentie c’était un super moment

Un accouchement rêvé malgré la douleur .
Je suis resté 3 jours a la maternité , je suis dans l’ensemble satisfaite de mon séjour , sage femme à l’écoute et présente .

Bon mis à part les repas qui ne sont pas terrible lol tout c’est bien passé .
On a eu une réunion pour les mamans qui allaités c’était super intéressant .

Je te remercie beaucoup pour ton témoignage !!!

Parlons de nos Maternités (13) et (29)

31 Août

Voici le témoignage de Zoalie copinaute bloggeuse.

Elle nous parle de la Clinique Bouchard de Marseille, de l’hôpital de la Conception de Marseille et du CHU de Brest !

Je vous raconte mon accouchement surprise !

Le Mercredi 18 Aout 2010, nous allons nous promener à Monaco, nous étions en vacances chez ma belle-mère à Hyères. Donc à Monaco, enceinte de 7 mois et demi, chaleur épouvantable, je marchais lentement, essoufflée, en plus de oedèmes pas possible aux jambes … Bref !

Nuit du Mercredi 18 au Jeudi 19 Aout 2010, pas moyen de bien dormir, je me tourne et me retourne dans le lit, impossible de trouver le sommeil. J’ai mal au ventre comme des crampes d’estomac. Le matin au réveil, j’ai pensé que j’avais rêvé, que j’avais mangé un truc pas clair. Pourtant je ne me sentais toujours pas bien, donc je dis à mon homme « emmène moi à l’hôpital je ne me sens pas bien ».

Direction les urgences de Hyères, vers 11heures ou je suis reçue comme un chien « ah mais qu’es ce qu’on fait en vacances à 7 mois et demi de grossesse, et sans son dossier en plus?! » J’ai donc répondu « Bah écoutez j’ai vu ma gynécologue avant de partir en vacances, je lui ai dit qu’on ferait beaucoup de route, elle ne m’a rien dit, juste bonne vacance, donc à partir du moment ou elle était d’accord, je ne vois pas pourquoi me méfier! »

On me pose le monitoring, et la, la sage femme ( ou infirmière je ne sais plus ) s’affole : oh la la vous contractez beaucoup et votre col est ouvert à 2 !!

Moi je ne sens pas spécialement de contractions. Je me dis, bon bah je vais rester un peu histoire que ça ce calme, et puis on rentrera ( surtout qu’on avait prévu de rentrer de vacances Vendredi ).

On me fait une perfusion de produit pour stopper les contractions. Mais sur le monitoring on voit que je contracte toujours ( moi je ne sens rien hein ! ). Donc la, panique à bord, on appelle ma gynécologue pour qu’elle faxe mon dossier , on me fait pleins de prises de sang, des touchés vaginaux en pagaille, la sage femme toujours aussi affolée. Ils étaient en train de me chercher une place dans une maternité avec un service de néonat ! Mais tout été bondé de chez bondé. Enfin, vers 16 heures, on me dit qu’il y a une place pour moi à Marseille. Trajet en ambulance pendant plus d’une heure, pendant lequel là je sentais bien les contractions, environ toutes les 10 minutes ! 😦

J’arrive à la clinique Bouchard, on m’installe en salle d’accouchement, re prise de sang, re touché vaginaux, re questionnaire. Et puis la sage femme ( je ne me souviens plus du nom, mais elle été si gentille ! ) me dit  » je vais vous faire un prélèvement pour vérifier je ne sais plus quoi ». Ok. 15 minutes après elle revient me faire la même chose en prétendant qu’elle faisait un autre prélèvement. En fait elle revient me voir toute émue, pour me dire que ma poche des eaux était fissurée et que … j’allais accoucher !!! Et la, je pleure … La sage femme me caresse le bras, les larmes aux yeux, elle me dit « on va tout faire pour que tout ce passe bien, on va arrêter la perfusion. Je vais vous présentez la relève de garde, vous verrez elles sont très bien » .

On me présente la sage femme de nuit, et l’autre vient me dire « au revoir, je prendrais de vos nouvelles demain ».

L’anesthésiste vient me faire une consultation express ( j’avais rendez-vous chez l’anesthésiste à la maison 5 jours après ). La gynécologue de garde vient me voir, je ne pourrais pas vous donner les heures, j’étais complètement perdue.

Euh l’ordre des événements est ensuite confus, je ne sais plus si on me pose la péridurale, puis je rompts la poche des eaux, ou inversement … Quoi qu’il en soit, Louise naît Vendredi 20 Aout 2010 à 1H13. 43cms pour 2kg160. On me la mets sur la poitrine pendant 2 heures, on essaye de lui donner du lait : elle boit 7ml et recrache tout. Elle ne respire pas bien. A 3 heures on m’emmène dans une chambre, je m’endors. Je me lève à 8h00, je vais voir mon bébé : elle est dans une couveuse, branchée de partout, de l’oxygène dans le nez, elle ne respire vraiment pas bien. Ses poumons ne sont pas arrivés à maturation.

Mon mari est resté debout toute la nuit à la veiller, il a une tête de zombie. Moi j’ai mal au ventre, j’ai mal aux fesses (hémorroïdes), je ne tiens ni debout ni assise. Mais je m’en fous, moi je m’inquiète pour ma fille. Je demande au pédiatre : Elle va vivre ? ( je vous assure que poser cette question fait très mal au coeur ). On me répond : Oui oui, c’est juste un petit problème de poumon.

En fin de matinée, ou début d’après midi, on nous transfert à l’hôpital de la conception à Marseille ou Louise rentre en service de réanimation néonatalogique. Le Samedi, je la découvre sédatée, entubée, branchée de partout, des traces de piqûres aux talons, toute raide. Je n’ai pleuré à aucun moment depuis sa naissance car elle avait besoin que je sois forte ! Ma mère et ma grand mère on pris l’avion depuis Nancy pour venir nous voir. Elles arrivent dans l’après midi et voient Louise dans cet état. Elles ont pleurés, pensaient que Louise allait mourir !

Louise est resté en Réa pendant deux jours, puis elle est passée en soins intensifs , puis en service de néonat normal. Le 25 Aout 2010, notre assurance nous à rapatriées sur Brest ( un tout petit avion dans lequel Louise avait un médecin et une infirmière rien que pour elle, il y avait de supers plateaux repas pour le déjeuné. Mon mari lui a fait la route en voiture ). Louise est restée en service de néonat à Brest du 25 Aout au 2 Septembre 2010. Maintenant elle à 1 an, elle va très bien. Elle est juste un peu plus menue qu’un enfant normal de son age.

Ah oui j’ai oubliais de préciser que j’habite Brest. Et que je n’avais rien pour Louise à sa naissance, ma belle mère à du tout acheter en taille 00. Et au retour à la maison, on à tout acheté, le lit, les biberons, les couches, des vêtements … la panique !!!

En ce qui concerne mon avis : le personnel était très compétent, les sages femmes adorables. En plus, vu ma situation, elles redoublaient de gentillesse. Une étudiante sage femme était présente, elle a retiré le placenta. Tout était vraiment bien. Meme si j’ai accouchée dans des circonstances pas très normales, je ne garde aucun mauvais souvenirs ni de ma grossesse, ni de mon accouchement.

La Clinique Bouchard été neuve je pense ( le peu que j’en ai vu était propre, neuf ), le personnel adorable. J’aurais aimé y rester, malheureusement il n’y avait pas de service néonat adapté à Louise.

Pour ce qui est de ma vie de maman, je n’étais pas préparée à devenir mère aussi vite. Surtout qu’à la maternité je n’ai pas eu Louise dans ma chambre comme la plupart des mamans. Quand elle est rentrée à la maison je ne savais donc pas ce que c’était de me lever en pleine nuit pour lui donner à manger. Par contre, vu qu’on allait à l’hôpital tous les jours pour la voir, j’ai eu beaucoup de temps pour apprendre à m’occuper d’elle, le bain, le change, les soins, le biberon …

Et à Morvan, le CHU de Brest, les infirmières en Néonat étaient de vraies saintes, très patientes, elles ont su effacer mes doutes 🙂

Je te remercie beaucoup Zoalie pour ce témoignage très complet et émouvant ! De gros bisous à la petite Louise qui était déjà très courageuse 😉

Vous pouvez retrouver Zoalie sur son Blog à elle :        http://chasse-mouche.blogspot.com/

 

Parlons de nos Maternités (76)

26 Août

Aujourd’hui je relate le témoignage de Déborah J. elle nous parle de la clinique Mathilde de Rouen (76).

Mon accouchement Du lundi 11/07 au mardi 12/07

12h00, rdv pour le 3eme cours de piscine

13h30 sortie de la piscine

13h45 arrivée à la maison

14h00 repas

14h30 petit tour au WC , perte du bouchon muqueux

15h00 petite sieste dans le canapé

17h00 je me lève du canapé et là, perte des eaux

17h10 je passe un petit coup de fil à mon homme qui n’était pas à la maison pour lui dire de faire au plus vite

17h15 je file sous la douche histoire de me rafraîchir les idées car là je me dis que « c’est partit mon kiki »…

17h20 je boucle la valise car pour moi je vais rester un moment à la maternité.

17h30 mon homme charge la voiture et hop direction la maternité.

17h45 nous arrivons à la maternité, j’essaye d’accéder à l’entrée car la perte des eaux+le mal de ventre, pas terrible…

18h00, je suis prise en charge par une sage-femme qui m’installe le monitoring afin de vérifier les contractions et le cœur de bébé…au bout de 30 min, elle constate que tout va bien mais il y a tout de même quelques contractions (légères mais il y en a)

18h45 la sage-femme me fait un touché vaginal et m’annonce que mon col est dilaté à 2 cm donc « on vous garde ». Et là, le séjour commence…Elle me place dans une chambre attendante avant que le vrai travail commence pour pouvoir aller en salle de naissance.

Le drame commence pour moi car je ne voulais pas rester sur place, psychologiquement je n’étais pas prête…pendant quelques minutes c’était des pleurs et encore des pleurs.

20h00 on m’apporte mon tout premier repas (vraiment pas terrible, je n’ai presque rien mangé), la soirée se passe, toujours en compagnie de mon homme bien sûr, nous discutons histoire de me remonter le moral puis minuit approche, j’essaye de m’endormir grâce aux câlins de mon homme mais sans succès, je sanglote toujours…

01h00 mon homme doit rentrer à la maison pour se reposer car il est quand même debout depuis 4h45, je me retrouve donc seule.

J’essayer de trouver le sommeil, je somnole mais sans plus…

Je commence à ressentir par la suite quelque petites contractions, je ne m’affole pas, je me dis que c’est supportable et je gère comme je peux…

Plus les heures tournent et plus les contractions deviennent moins supportables, j’appelle donc une sage-femme pour qu’elle vienne me faire un touché car je suis persuadée qu’elles agissent sur mon col.

Elle me répond, « pas de touché mais je branche le monitoring »…

30 minutes s’écoulent, elle revient et me dit, les contractions ne sont pas assez rapprochées et intenses, passez une bonne nuit et on verra demain matin…

Du coup, je gère comme je peux, merci à Véronique (sage-femme) pour les cours de préparation à la naissance car grâce aux différents conseils que j’ai appliqué pendant les contractions j’ai pu me détendre comme il fallait et laisser passer la souffrance…

Après la théorie, place à la pratique car pour être honnête, je ne suis pas satisfaite de la sage-femme qui était de service la nuit… Heureusement qu’il n’y a pas eu de complications que j’ai parfaitement géré la chose.

7h00, la sage-femme de jour, Aurélie commence son service et se présente. Je suis rassurée car elle est super gentille, très à l’écoute et m’explique plusieurs petites choses.

8h30 Ahhh, mon homme arrive, rien que de le voir franchir la porte, je retrouve le sourire.

9h30 on m’apporte le petit déjeuner.

Les douleurs sont toujours présentes, j’inspire et je souffle bien comme il faut, je me tortille dans le lit car les contractions commencent à s’intensifier…

10h15 c’est l’heure de la douche

11h00 j’ai la visite de la sage-femme et de la gynéco

11h15 on décide d’aller se promener dans la clinique pour me détendre mais aussi pour faciliter le travail

12h00 on m’apporte le repas, en attendant j’ai toujours de contractions et je gère…

13h00 je suis placée sous monitoring car je grimace de plus en plus mais les contractions sont toujours espacées (toutes les 10 minutes) et pas assez intense d’après l’équipe.

Résultat, il faut prendre son mal en patience…

14h40 la sage-femme passe de nouveau me voir et voit à ma tête que je grimace de plus en plus et que ma patience a des limites. Elle décide donc de me faire un touché vaginal et là c’est le drame car elle me dit, oh lala, je n’arrive pas à y croire, votre col est dilaté à 9 cm, Monsieur, faites le sac de votre femme, on s’en va en salle de naissance. Et là, dans ma tête tout commence…En plus de la blague, pas de péridurale puisque le plus gros du travail est fait.

Me voilà en train d’essayer de regagner la salle de naissance mais avec beaucoup de mal car il m’est presque impossible de marcher, je sentais bébé descendre…

14h50 Nous arrivons dans la salle de naissance « Abricot » et la sage-femme m’installe, elle m’ausculte et m’annonce que je dois encore patienter pour pousser car le bébé n’est pas assez descendu dans le bassin, je commence à m’énerver car les contractions sont de moins en moins supportables, je sens mon bébé descendre au fur et à mesure mais encore pas assez à son goût, je serre de toutes mes forces la main à mon homme qui m’encourage comme il peut, je lui demande de me vaporiser sur le visage un « pschitt pschitt » de brumisateur Evian car il est interdit de boire.

La sage-femme qui doit aller dans une autre salle de naissance m’abandonne quelques instants mais ce n’est plus possible pour moi d’attendre alors je râle sur mon homme en lui disant « mais sonne bordel, sonne, j’en peux plus » mais forcément le temps ne passait pas vite pour moi qui était en pleine souffrance du coup, je décide d’attraper la sonnette et je dis même à mon homme, sors et vas me chercher la sage-femme…

Tout cela dure jusqu’à 16h40, à partir de ce moment-là, la sage-femme m’ausculte et me dis, vous allez pouvoir pousser Madame, je commence à voir une mèche de cheveux !!!

Ni une, ni deux, je pousse, je pousse, la sage-femme dit « je vois la tête » je continue à pousser, pousser comme une dingue et après quelques minutes mon bébé arrive…

La sage-femme me demande si je suis d’accord pour l’aider à le sortir totalement, sans hésiter j’accepte j’attrape mon bébé par les épaules et le pose sur mon ventre.

Moment trop émouvant pour nous qui sommes maintenant papa et maman. Ah il y a eu des pleurs en salle de naissance !!!

Notre fils est à 16h53, notre nouvelle vie à 3 commence… !   3kg440 pour 51cms.

Pour résumer, je suis satisfaite de mon accouchement et fier d’avoir tenu le choc jusqu’au bout sans péridurale moi qui avait très peur… Je suis prête à recommencer.

J’ai plus qu’angoissé alors que tout c’est très très bien passé, j’ai bien été entouré en salle de naissance, le personnel sympa et j’ai quand même eu le droit aux félicitations du service.

Bon, je regrette légèrement le fait d’être tombée sur une sage-femme dans la nuit du lundi 11/07 au mardi 12/07 qui n’avait pas forcément envie de bosser et qui m’a un tout petit peu zappé mais bon…

En ce qui concerne mon séjour, je n’ai pas eu à me plaindre une seule fois, quelques coups de cafard car moi et les hôpitaux « ça fait deux » mais j’ai bien été prise en charge du début jusqu’à la fin…

Merci beaucoup Déborah pour ton témoignage que du bonheur pour la suite !!!! 🙂

Parlons de nos Maternités (76)

25 Août

Voici le témoignage de Mélanie J.N qui nous parle de l’hôpital du Belvédère de Mont Saint Aignan 76 (le même hôpital que moi souvenez vous de mon témoignage vous pouvez le retrouver dans la même rubrique).

J’y ai eu un très bon suivi pour ma grossesse. Une obstétricienne qui prenait bien le temps de m’examiner, de m’écouter et de répondre à toutes mes questions. Une échographe géniale qui prenait bien le temps de regarder bébé.

Le jour de mon accouchement, j’ai été prise en charge par une sage femme super gentille et trop rigolote.

J’étais ouverte à 3 cms donc ils m’ont gardé, elle m’a fait un monitoring histoire de vérifier si les contractions étaient les bonnes. Ensuite direction la salle de naissance, la sage femme m’a demandé si ça me dérangé d’avoir un étudiant sage femme avec nous. Elle m’expliquait super bien tout se qu’elle me faisait et tous ce qui allait ce passer. J’ai même eu le droit à un massage des reins de sa part lol ;-).

Pendant la pose de la péridurale, elle m’a bien aidé à rester concentrée malgré mes larmes.

Et pour la naissance, l’étudiant, l’aide soignante et la sage femme ont étaient super pros et encourageant.

Mon choix de ne faire que la tétée de bienvenue à été respecté sans regard bizarre ni jugements, ils n’ont pas non plus essayer de me convaincre d’allaiter.

Pour les suites de couches pareil, une équipe géniale et super à l’écoute, le seul bémol c’est qu’ils n’ont pas voulu me donner de médicaments pour les montées de lait.

Je te remercie beaucoup Mélanie pour ton avis et témoignage sur cette maternité 🙂 C’est marrant cette histoire de cachet … moi ils m’en ont donné mais par contre les suites de couches on été moins bonnes lol ça doit dépendre des étages mdr !!!

 

 

Parlons de nos Maternités (35)

22 Août

Aujourd’hui je vous présente le récit et avis de Maman Sur Terre ( copinaute )

Elle nous parle de la clinique mutualiste de la sagesse à Rennes (35)

Les cours de préparation à l’accouchement étaient sympathiques mais rien d’exceptionnel. Pour quelqu’un qui n’y connaît rien c’est impeccable, mais pour moi qui était déjà très informée je n’ai rien appris.

Les locaux sont super. C’est une clinique assez récente, quand on y rentre on arrive dans un immense patio avec des palmiers magnifiques, c’est très joyeux et chaleureux.

Les chambres sont propres, impeccables. Il y a une majorité de chambres individuelles. Il y a donc de grandes chances d’en avoir une.

Quand je suis arrivée avec mes contractions, j’ai été tout de suite prise en charge. Il y a eu beaucoup d’accouchements ce jour là, et peu de personnel. Mon homme et moi étions donc livrés à nous mêmes la plupart du temps et ça je l’ai mal vécu.

Personne pour m’aider à gérer ma douleur, ce qui m’a amené à demander la péridurale très rapidement.

A part ça tout le personnel était charmant, même l’anesthésiste (ce qui est rare !).

Mon séjour à la maternité s’est relativement bien déroulé. Ma chambre était agréable. Comme j’ai accouchée en plein été le personnel était en sous effectif et j’ai vu des personnes différentes chaque jour.

Pour appeler les sages femmes ou puéricultrices c’était la croix et la bannière. Chaque fois que je composais un numéro on me disait que ce n’était pas le bon, et je devais appeler 5 numéros différents à chaque fois avant d’avoir la bonne personne.

C’était agaçant mais pas très grave en soi. Au final on venait toujours me voir donc c’est bien ce qui compte.

La nourriture est particulièrement agréable. C’est rare dans le milieu hospitalier !

La sagesse est donc une bonne maternité. Je la recommande pour les femmes qui souhaitent un accouchement plutôt « normal ».

Pour celles qui désirent un accouchement plutôt « nature » n’y allez pas, il n’y a RIEN de prévu qui s’en rapproche.

Merci beaucoup Maman Sur Terre pour ton avis !! Je te souhaite une excellente grossesse par la meme occasion 🙂

Vous pouvez retrouver Maman Sur Terre sur son blog : http://mamansurterre.com

Parlons de nos Maternités (29)

18 Juil

Voici le témoignage de Sorciere029,

Elle nous parle de la maternité de Kéraudren à Brest dans le Finistère :

Début de suivi de grossesse pas super, j’étais suivie par une gynécologue, sur les conseils de mon « ancien » médecin traitant. Elle avait des horaires de bureau : 9h-12h 14h-17h ! Alors si tu as un souci tu te débrouilles 😦

La secrétaire faisait énormément barrage, me prenais de haut et me conseillait comme si c’était elle le médecin, un jour j’ai même était à deux doigts de lui retourner son bureau !!!

Bref de la j’ai changé de gynécologue, j’ai choisi un gynécologue réputé à la clinique que j’ai cité plus haut !

Très bon suivi, très à l’écoute et pas de rendez-vous expéditif, malgré son retard, contrairement à l’autre qui prenait à l’heure pile !

A 6 mois de grossesse j’ai développé une dermatose de la grossesse  » dermatose polymorphe gravidique  » assez rare !! le nombre de cas chez la femme enceinte est inférieur à 1% et généralement lorsqu’on est enceinte d’un garçon, pourquoi je ne le sait pas vraiment !

C’est donc une réaction de mon corps fasse aux cellules de bébé dans mon sang, qui ce manifeste par des démangeaisons intenses, plus localisé sur la paume des mains pieds et racine des membres !! Cela provoque de petites cloques d’eau, la dermatose disparaît d’elle même entre 1 et 6 semaines après l’accouchement !!

Je suis rentré en clinique le 27/12 au soir pour une suspicion de fissure de la poche des eaux, effectivement c’était cela, déclenchement le lendemain à 8h00 et la durée du travail 11H30 !!

Pour moi le personnel est à l’écoute et réactifs 🙂 Voila !!

Merci a toi pour ton témoignage 🙂 Bonne continuation !!!