Archive | Témoignages Maternités du Sud RSS feed for this section

Parlons de nos maternités (13)

13 Nov

Voici le récit et l’avis de MamanPoussinou copinaute bloggeuse ! Elle nous parle de la maternité de Martigues dans les bouches du Rhones.

Pendant ma grossesse, en 2008, nous sommes allés visiter la maternité dans laquelle j’allais accoucher, à Martigues. Elle m’avait été recommandée par mon gynécologue puisqu’il y est gynécologue-obstétricien, en plus d’avoir son propre cabinet indépendant.
Donc, lors de mon 7ème mois de grossesse, nous avons pu voir les salles d’accouchement, puis les chambres. J’étais déjà un peu rassurée, ça ne faisait pas trop hôpital, les murs étaient peints avec de jolies couleurs pastels (je sais, c’est idiot !). J’y ai également suivi les cours de préparation à l’accouchement, dans une des salles, à côté de la maternité.

Le jour de mon accouchement, qui a été déclenché à 9 jours du terme pour cause d’hypertension (17,9), je me suis retrouvée face à une équipe médicale peu à l’écoute et peu compréhensive. Seul l’anesthésiste a été super efficace pour me poser la péridurale. Un vrai magicien ! Surtout vu les œdèmes de fou que j’avais, il a réussi du 1er coup !

Malheureusement cette péridurale n’aura fait effet que pendant 3h30, les sages femmes refusant de remettre une dose de produit, prétextant « qu’une dose suffisait largement pour un accouchement »… J’ai accouché 3 heures plus tard ! Ces mêmes sages femmes m’ont fait comprendre que j’étais douillette (pas tout à fait vrai quand même) et que j’en faisais trop quand je leur disais que la péridurale ne faisait plus effet…

Quand le moment de pousser ce fut ressentir, il a fallu que j’insiste beaucoup pour pouvoir pousser, le col étant bloqué à 9, elles insistaient en me disant que je n’y arriverais pas… 3 poussées plus tard, mon bébé était dans mes bras et je me faisais recoudre à vif l’épisiotomie pour la 2ème fois, les points ne tenant pas à cause des œdèmes.

Pour cet accouchement, nous avons eu une ENORME déception quand ils m’ont posé mon bébé sur le ventre, personne n’a demandé au papa s’il voulait couper le cordon et hop, ils l’ont coupé eux-mêmes. Ca a été très rapide, pas le temps de réagir, nous n’avons rien vu venir !

De même, je n’ai pas du tout été aidée pour l’allaitement et n’ai pu recevoir AUCUN conseil et ce malgré mes diverses questions (à mon grand désespoir d’ailleurs !) « Tout aurait du se faire naturellement »… A côté de ça, pendant le séjour, les pédiatres, aides soignants, et quelques sages femmes se sont montrés assez gentil avec nous.

Bref, vous l’aurez compris, tout le personnel n’a pas été au top, mais le principal c’est que mon bébé allait bien ! J’y suis restée 5 jours et 6 nuits et j’étais bien contente de rentrer chez moi avec notre petit Poussin.
Mais tout ceci dépend des équipes car j’ai une amie qui y a accouché à 2 reprises et elle en est pleinement satisfaite, de cette maternité !

Je te remercie miss pour ce témoignage et vous pouvez la retrouver sur son blog : http://mamanpoussinou.fr

Publicités

Parlons de nos Maternités (13) et (29)

31 Août

Voici le témoignage de Zoalie copinaute bloggeuse.

Elle nous parle de la Clinique Bouchard de Marseille, de l’hôpital de la Conception de Marseille et du CHU de Brest !

Je vous raconte mon accouchement surprise !

Le Mercredi 18 Aout 2010, nous allons nous promener à Monaco, nous étions en vacances chez ma belle-mère à Hyères. Donc à Monaco, enceinte de 7 mois et demi, chaleur épouvantable, je marchais lentement, essoufflée, en plus de oedèmes pas possible aux jambes … Bref !

Nuit du Mercredi 18 au Jeudi 19 Aout 2010, pas moyen de bien dormir, je me tourne et me retourne dans le lit, impossible de trouver le sommeil. J’ai mal au ventre comme des crampes d’estomac. Le matin au réveil, j’ai pensé que j’avais rêvé, que j’avais mangé un truc pas clair. Pourtant je ne me sentais toujours pas bien, donc je dis à mon homme « emmène moi à l’hôpital je ne me sens pas bien ».

Direction les urgences de Hyères, vers 11heures ou je suis reçue comme un chien « ah mais qu’es ce qu’on fait en vacances à 7 mois et demi de grossesse, et sans son dossier en plus?! » J’ai donc répondu « Bah écoutez j’ai vu ma gynécologue avant de partir en vacances, je lui ai dit qu’on ferait beaucoup de route, elle ne m’a rien dit, juste bonne vacance, donc à partir du moment ou elle était d’accord, je ne vois pas pourquoi me méfier! »

On me pose le monitoring, et la, la sage femme ( ou infirmière je ne sais plus ) s’affole : oh la la vous contractez beaucoup et votre col est ouvert à 2 !!

Moi je ne sens pas spécialement de contractions. Je me dis, bon bah je vais rester un peu histoire que ça ce calme, et puis on rentrera ( surtout qu’on avait prévu de rentrer de vacances Vendredi ).

On me fait une perfusion de produit pour stopper les contractions. Mais sur le monitoring on voit que je contracte toujours ( moi je ne sens rien hein ! ). Donc la, panique à bord, on appelle ma gynécologue pour qu’elle faxe mon dossier , on me fait pleins de prises de sang, des touchés vaginaux en pagaille, la sage femme toujours aussi affolée. Ils étaient en train de me chercher une place dans une maternité avec un service de néonat ! Mais tout été bondé de chez bondé. Enfin, vers 16 heures, on me dit qu’il y a une place pour moi à Marseille. Trajet en ambulance pendant plus d’une heure, pendant lequel là je sentais bien les contractions, environ toutes les 10 minutes ! 😦

J’arrive à la clinique Bouchard, on m’installe en salle d’accouchement, re prise de sang, re touché vaginaux, re questionnaire. Et puis la sage femme ( je ne me souviens plus du nom, mais elle été si gentille ! ) me dit  » je vais vous faire un prélèvement pour vérifier je ne sais plus quoi ». Ok. 15 minutes après elle revient me faire la même chose en prétendant qu’elle faisait un autre prélèvement. En fait elle revient me voir toute émue, pour me dire que ma poche des eaux était fissurée et que … j’allais accoucher !!! Et la, je pleure … La sage femme me caresse le bras, les larmes aux yeux, elle me dit « on va tout faire pour que tout ce passe bien, on va arrêter la perfusion. Je vais vous présentez la relève de garde, vous verrez elles sont très bien » .

On me présente la sage femme de nuit, et l’autre vient me dire « au revoir, je prendrais de vos nouvelles demain ».

L’anesthésiste vient me faire une consultation express ( j’avais rendez-vous chez l’anesthésiste à la maison 5 jours après ). La gynécologue de garde vient me voir, je ne pourrais pas vous donner les heures, j’étais complètement perdue.

Euh l’ordre des événements est ensuite confus, je ne sais plus si on me pose la péridurale, puis je rompts la poche des eaux, ou inversement … Quoi qu’il en soit, Louise naît Vendredi 20 Aout 2010 à 1H13. 43cms pour 2kg160. On me la mets sur la poitrine pendant 2 heures, on essaye de lui donner du lait : elle boit 7ml et recrache tout. Elle ne respire pas bien. A 3 heures on m’emmène dans une chambre, je m’endors. Je me lève à 8h00, je vais voir mon bébé : elle est dans une couveuse, branchée de partout, de l’oxygène dans le nez, elle ne respire vraiment pas bien. Ses poumons ne sont pas arrivés à maturation.

Mon mari est resté debout toute la nuit à la veiller, il a une tête de zombie. Moi j’ai mal au ventre, j’ai mal aux fesses (hémorroïdes), je ne tiens ni debout ni assise. Mais je m’en fous, moi je m’inquiète pour ma fille. Je demande au pédiatre : Elle va vivre ? ( je vous assure que poser cette question fait très mal au coeur ). On me répond : Oui oui, c’est juste un petit problème de poumon.

En fin de matinée, ou début d’après midi, on nous transfert à l’hôpital de la conception à Marseille ou Louise rentre en service de réanimation néonatalogique. Le Samedi, je la découvre sédatée, entubée, branchée de partout, des traces de piqûres aux talons, toute raide. Je n’ai pleuré à aucun moment depuis sa naissance car elle avait besoin que je sois forte ! Ma mère et ma grand mère on pris l’avion depuis Nancy pour venir nous voir. Elles arrivent dans l’après midi et voient Louise dans cet état. Elles ont pleurés, pensaient que Louise allait mourir !

Louise est resté en Réa pendant deux jours, puis elle est passée en soins intensifs , puis en service de néonat normal. Le 25 Aout 2010, notre assurance nous à rapatriées sur Brest ( un tout petit avion dans lequel Louise avait un médecin et une infirmière rien que pour elle, il y avait de supers plateaux repas pour le déjeuné. Mon mari lui a fait la route en voiture ). Louise est restée en service de néonat à Brest du 25 Aout au 2 Septembre 2010. Maintenant elle à 1 an, elle va très bien. Elle est juste un peu plus menue qu’un enfant normal de son age.

Ah oui j’ai oubliais de préciser que j’habite Brest. Et que je n’avais rien pour Louise à sa naissance, ma belle mère à du tout acheter en taille 00. Et au retour à la maison, on à tout acheté, le lit, les biberons, les couches, des vêtements … la panique !!!

En ce qui concerne mon avis : le personnel était très compétent, les sages femmes adorables. En plus, vu ma situation, elles redoublaient de gentillesse. Une étudiante sage femme était présente, elle a retiré le placenta. Tout était vraiment bien. Meme si j’ai accouchée dans des circonstances pas très normales, je ne garde aucun mauvais souvenirs ni de ma grossesse, ni de mon accouchement.

La Clinique Bouchard été neuve je pense ( le peu que j’en ai vu était propre, neuf ), le personnel adorable. J’aurais aimé y rester, malheureusement il n’y avait pas de service néonat adapté à Louise.

Pour ce qui est de ma vie de maman, je n’étais pas préparée à devenir mère aussi vite. Surtout qu’à la maternité je n’ai pas eu Louise dans ma chambre comme la plupart des mamans. Quand elle est rentrée à la maison je ne savais donc pas ce que c’était de me lever en pleine nuit pour lui donner à manger. Par contre, vu qu’on allait à l’hôpital tous les jours pour la voir, j’ai eu beaucoup de temps pour apprendre à m’occuper d’elle, le bain, le change, les soins, le biberon …

Et à Morvan, le CHU de Brest, les infirmières en Néonat étaient de vraies saintes, très patientes, elles ont su effacer mes doutes 🙂

Je te remercie beaucoup Zoalie pour ce témoignage très complet et émouvant ! De gros bisous à la petite Louise qui était déjà très courageuse 😉

Vous pouvez retrouver Zoalie sur son Blog à elle :        http://chasse-mouche.blogspot.com/

 

Parlons de nos Maternités (13)

30 Août

Voici le témoignage de Julie P.

Elle nous parle de la maternité de l’hôpital Privé Beauregard (13012). Elle l’a fait en deux parties ! La première le récit de son accouchement 🙂 et la deuxième son avis complet sur cette maternité 🙂 !

 

Je remonte le temps jusqu’à jeudi soir dernier (02/09/10 ) où je vous disais vous abandonner pour aller regarder Desperate en amoureux… Nous voila posés sur le canapé et d’un coup d’un seul je sens comme un bouchon de champagne qui explose au niveau de mon vagin et je me dis aie oups, wc direct donc je me lève et en allant aux WC du liquide commence à couler… Je sors et dit à mon homme, mon ange je pense que je perds les eaux. Mon homme très cool me dit tu devrais téléphoner à la maternité pour demander quoi faire… Je me remets sur mon trône et téléphone et la sage femme me dit vous venez et on vous gardera ici. On boucle donc le sac et on file. Il est 21h45.

Arrivés sur place à 22h00, mise en place du monitorng d’1/2 heure, prise de sang et analyse d’urine.
Elles m’ont confirmé que c’était une fissure de la poche donc elles m’ont transféré en salle de pré travail (une chambre comme une autre hein) et j’ai eu droit à un autre monito + examen : col ouvert à 2. La sage femme me dit on vous déclenche demain matin car ça sert à rien de vous laisser souffrir, vous êtes à terme.
Elle nous conseille de dormir pour pouvoir « être en forme » pour le lendemain, selon elle j’accouche avant midi… il est déjà minuit.
Je m’allonge et tente de dormir mais contractions douloureuses toutes les 5 à 7 minutes (mal de ventre comme les règles + douleurs dans les reins). A 4h00 du matin je tiens plus donc je sonne la sage femme en lui demandant un truc pour me calmer, elle me file donc une perfusion de dérivé de morphine… qui a fait son effet sur la douleur même si les contractions étaient là… plus un monito à garder jusquà 7h00 du mat’.
J’ai donc pas fermé l’oeil de la nuit! Et ces contractions n’agissent pas sur le col.

7h00, la sage femme revient, me dit de me doucher si je le souhaite : ouiiiiii j’y cours ! Ensuite on m’installe en salle de travail et on me met en blouse + examen + monito. Les contractions sont toujours là…

10h30 l’anesthésiste se pointe pour la péridurale… yess, les douleurs vont s’amenuiser. Il fait donc son job et je me concentre pour ne pas bouger pendant qu’il me pose la péri.
S’en suivent 2h de calme niveau douleur pendant lesquelles j’essaie de me détendre. La sage femme passe souvent m’examiner… à 12h30 col ouvert à… 3/4!!! pffff donc elle me perce totalement la poche des eaux…

La sage femme me fait changer de position pour stimuler l’ouverture du col et là je sens les contractions modifiées j’ai maintenant la sensation de contracter que du ventre. Petit à petit je sens que mon bassin se modifie car je ressens la fameuse envie d’aller à la selle…
Puis d’un coup d’un seul je me mets à pleurer, un mélange de nerfs et surtout de fatigue, les larmes et les sanglots coulent tout seul…
Mon homme a été adorable m’a calmée, il avait mal au coeur de me savoir comme ça mais il m’a soutenue…

En début d’apres-midi, les douleurs s’intensifient au niveau du bassin et la Sage femme revient régulièrement.. col ouvert à 5, puis 6 puis 7, 8…
Vers 15h45 / 16h00 je hurle de douleur, ça pousse fort, la Sage femme revient col à 9 on y arrive. 5mn après c’est encore plus dure donc je la rappelle : ayé c’est à 10 et effacé… Elle me dit va falloir y aller!

Elle m’explique comment pousser (comme si on allait faire la grosse commission hein) et je pousse, pousse et pousse encore, entre temps ma gynécologue arrive en speed, elle a laissé une patiente en plan pour venir m’accoucher… je sens la tête passer puis les épaules et la voila ENFIN à 16h23… Mon homme s’approche et coupe le cordon (selon lui, on dirait un calamar vu la sensation caoutchouteuse!!!)
la gynécologue me pose pepette dans un drap sur moi quelques secondes… puis la puéricultrice s’en va avec pour la nettoyer un peu.
J’étais hyper étonnée car elle n’était pas marquée du tout, sa peu n’était pas fripée ni rien… une vraie beauté.
En l’a voyant j’ai pleuré de bonheur et grâce à mon homme qui me connaît si bien (folle des photos qui immortalisent l’instant) on a de belles photos et même des vidéos…

Ma gynécologue  s’est donc occupée de moi (délivrance du placenta et un minuscule point car j’ai « juste » eu une éraillure) et mon homme est allé avec la puéricultrice et la petite.

J’ai ensuite eu droit à 1h30 de peau à peau avec ma fille (et oui ayé suis plus enceinte mais maman!!!) pdt lesquelless je lui ai bcp parlé : on a fait une jolie chambre, t’es la + belle, on t’aime… gaga total quoi!!!

A 18h30, on m’a monté dans ma chambre sur mon brancard (1ère fois de ma vie que j’ai été sur un brancard!!!) et mes parents qui avaient débarqué de Montpellier à 12h sont venus à notre rencontre…

Je garde un super souvenir de ces intenses moments où j’ai rencontré de visu ma fille, ma chair et mon sang! Meme si la sortie a été difficile (la péri ne faisait + vraiment effet au bout de 6h…), je vous le garantis on l’oublie la douleur tellement la vision de son bébé enfin là dépasse tout en terme d’émotions…

Mon homme m’a envoyé des textos le soir (il dormait à la maison car il fallait s’occuper de mya le chat…) trop craquant en me disant : je vous aime mes petites femmes….
Il m’a aussi avoué avoir été épaté par ma façon de gérer la douleur et d’être aussi forte, il avait mal pour moi… et pourtant suis une vraie flippée de la vie…

2°) Avis sur la maternité :

L’accouchement a donc eu lieu le 03/09/2010 à 16h23 à Marseille (13012).
J’ai été suivie tout le long de ma grossesse et ai accouché à l’hôpital privé Beauregard (c’est même ma gynécologue qui m’a accouché, elle était de garde).
Le personnel soignant était impeccable, tant les sage femme, que la gynécologue ou encore les puéricultrices.
La chambre (seule) très propre et confortable (petit frigo dans table de nuit), télé écran plat, etc, les repas étaient plutôt bons.
En bref : je conseille cette maternité qui a été récemment rénovée et où tout le confort y est.
Seul point négatif : étant un établissement privé non conventionné avec ma mutuelle, j’ai dû payer de ma poche une partie des frais.

Je te remercie beaucoup Julie P. pour ton témoignage super complet 🙂 !!!

Parlons de nos Maternités (34)

14 Juil

Voici le témoignage de Kenrome ( copinaute facebook )

Elle nous parle de la maternité de la Clinique Sainte Thérèse de Sète (34) :

J’ai eu un déclenchement donc je suis rentrée le 15 Décembre au soir pour accoucher le lendemain.

J’ai été très bien accueillie et très bien renseignée sur comment allé se dérouler le déclenchement sans même avoir eu besoin de poser de questions !

Je suis rentrée en salle d’accouchement à 6h00 pour accoucher à 18h53 donc la journée à été longue et éprouvante, mais l’équipe à été géniale, très à l’écoute et très présente ! Le gynécologue Monsieur Bousquet est venu souvent voir si tout allait bien et me rassurer 😉 Tout a été fait de sorte que je souffre le moins possible 😉 et ils ont su faire face aux complications sans me stresser ! Ils m’ont parfaitement aidé à mettre au monde mon beau trésor Kenzo 2kg790 de bonheur pour 45cms d’amour 🙂

Un accouchement douloureux et éprouvant mais magnifique grâce a eux !!

Je regretterais jamais d’avoir fait 400kms pour accoucher la bas et ma confiance est a eux 🙂

Encore aujourd’hui mon suivi est là bas.

Je te remercie beaucoup Kenrome pour ce témoignage 🙂