Tag Archives: récit

Parlons de nos maternités (87)

17 Nov

Voici le témoignage de Pluie d’étoiles copinaute de forum elle nous parle de la maternité de la Clinique des Emailleurs à Limoges.

Dans la nuit de Lundi ( 31/10 ) à Mardi ( 01/11 ) j’ai eu des contractions ( non douloureuses ) au départ toutes les 12 minutes puis toutes les 8 minutes. Donc très très mal dormi la nuit … En me levant j’en parle à mon homme et je passe un coup de téléphone à la maternité pour leur demander s’il faut que j’y passe ou non … La sage femme me dit que j’ai le temps mais que si j’ai des doutes il ne faut pas hésiter à y aller, on fera un contrôle. Mais comme nous avions des choses de prévus du coup je ne me suis pas affolée !

Nous sommes allés voir des amis qui refont leur maison et vers 17 heures, contractions qui recommence, je regarde mon homme avec insistante ( sans rien dire à nos amis ), qui lui comprend de suite du coup on rentre à la maison.

Je prends deux spasfon, me fait couler un bain bien chaud mais sa continu de plus belle ( toujours pas douloureuses ). Je repasse un coup de téléphone à la maternité pour leur expliquer et avec ma chance je tombe sur la sage femme que j’avais eu le matin, qui me dit de venir faire un controle.

On arrive la bas vers 18h45, placé sous monitoring à 18h50 pendant 20 bonnes minutes, puis vérification de mon col et la elle me dit : Col super souple, dilaté à 1, poche des eaux « bien bombée », je vous garde !

Heu oui mais on avait pas prévu d’y rester, les valises sont restés à la maison, j’avais juste pris un sac avec le 1er pyjama pour bébé et mes papiers de suivi de grossesse.

La sage femme nous demande plusieurs renseignements ( nom, prénom .. ) et nous demande si on sait le prénom qu’on veut donner à notre fils, et là … je tourne ma tête vers mon homme et lui dit alors Aédan avec ou sans accent sur le e ? ! Grand fou rire dans la salle d’examen … La sage femme nous dit que ce n est pas grave on a encore un peu de temps pour ce décider.

Elle nous attribue une chambre n°124, nous montons avec mon homme et la sage femme à l’étage maternité. la sage femme nous présente les sages femmes de l’étage en me disant que sa garde ce termine et donc ce sont ces collègues qui vont prendre le relais pour mon accouchement. On ce reverra donc à sa prochaine garde …

Il est un peu plus de 19h30, mon homme retourne chez nous pour aller chercher la valise de bébé et mon sac de vêtements, je lui demande de ramener mon oreiller (celui de la maternité est pas terrible ), en attendant je fais les papiers les papiers d’inscription à l’accueil.

Je remonte dans ma chambre vers 20h00, je demande un ballon pour poser mon popotin ben oui ça me soulage :), mon homme revient avec les valises. Nous descendons marcher un peu dehors, tant que je ne veux pas la péridurale j’ai le droit de marcher comme je veux dans la maternité. On parle tous les deux et on réalise que notre fils va arriver, notre vie va changer d’ici quelques heures.

La sage femme qui prend le relais vient me voir vers 21h30 pour vérifier mon col qui est ouvert à 3. Elle m’explique sa méthode de travail, et me dit qu elle préfère que ce soit moi qui l’appelle quand je veux qu’elle vérifie mon col, elle sait que ce n est pas agréable, donc elle me demande si ça me convient. Je trouve cela très bien. Du coup je me cale sur le lit avec mon homme devant la télé. Vers 23h30, j’appelle la sage femme les contractions deviennent assez douloureuses, je lui demande de vérifier mon col, et de me parler de cette fichue péridurale au cas ou … Mon col est à 5 très très souple, la poche des eaux est toujours très bombée et tendue comme elle dit. Elle me propose une perfusion d’un produit qui pourrait me soulager des douleurs en me disant bien que ce produit elle ne pourra pas me le mettre jusqu’a l’accouchement. On réfléchis deux minutes avec mon homme, je ne sais pas quoi faire, je n ai vraiment pas envie de la péridurale mais la je commence à avoir assez mal et je fatigue aussi. Finalement, elle me propose de prendre un bain bien chaud au rez de chaussée, afin de soulager les douleurs des contractions et de reparler après de la péridurale si vraiment je ne supportes plus les douleurs.

OOh30 sortie de la baignoire, vérification de mon col qui est a 6,5 quasiment 7 du coup à ma demande j’ai une petite péridurale vers les 1 heure du matin.L’anesthésiste arrive, fais sortir mon homme du bloc, m’installe sur le bord du lit, il me dit de faire le dos rond. La sage femme m’explique qu’il va piquer une 1ère fois pour endormir la zone ou il va mettre le catétaire. Ce monsieur oubli gentillement de me prévenir quand il pique ce qui fait que la première fois je sursaute et la seconde fois je sursaute aussi … Du coup j’ai l’impression qu’on m’enfonce un truc tout dur dans le dos c’est pas du tout agréable. Heureusement la sage femme est avec moi, me tient les mains, me rassure me dit me dit que c’est bientôt fini. L’anesthésiste s’en va, mon homme revient et la sage femme me dit que c’est un bon anesthésiste mais qu’à 01h00 du matin ben il est un peu grognon. La sage femme me de rester allongée sur le dos pendant 30 minutes afin que la péridurale fasse bien effet partout.

Elle revient au bout d’une demi heure et m’aide à me coucher sur le coté ou je suis le mieux, mon homme est à coté de moi assis sur un tabouret et commence à piquer du nez … La sage femme part et revient au bout d’une demi heure, elle fait rentrer mon lit dans le bloc pour que mon homme puisse s’allonger, il demande si il peut aller fumer une cigarette.

Elle vérifie mon col et me dit on est à 8,5, elle me dit que mon col est méga souple, qu’elle trouve cela très bien pour un premier accouchement, elle me perce la poche des eaux (heureusement que mon homme n’est pas la) … Elle repart et me dit je reviens dans pas longtemps.

Je regarde mon homme et lui dit c’est bizarre j’ai l’impression que sa pousse … 😦 la sage femme arrive a ce moment la et me dit alors sa donne quoi ? Est ce que sa pousse ? Je lui dit que justement j’étais en train de dire à monsieur que son fils pousse pour sortir … Elle me dit bon ben on pousse alors ! Heu oui mais bon si je pousse il va pas sortir ?! Elle sourit et me dit que non il faut pas que je m’inquiète il ne va pas sortir tout seul comme ça.

Alors on attend avec mon homme les contractions et « on pousse » la sage femme revient avec une autre sage femme et me dit bon allez Julie on y va ! Prochaine contractions on pousse ! Et c’est partis, je pousse, 3-4 fois puis plus de contractions je me détend très bien, rebelotte on pousse, je sens que ça vient la tête de mon p’tit homme arrive … Phase de repos , et de nouveaux des contractions, on repousse, j’en peux plus, je dit à mon fils qu’il faut qu’il vienne maman en peux plus et a envie de le voir. Le gynécologue de garde entre dans le bloc, la sage femme m’encourage, me dit que c’est bien que je pousse comme il faut et que la prochaine poussée est la bonne !! La sage femme me demande si j’ai une main de libre et me demande de la lui tendre, elle me mets un gant en plastique et me la pose sur mon entrejambe et me dis « vous sentez ? » C’est la tête de votre fils, il est la !! A ce moment là je réalise que d’ici quelques minutes il sera la dans mes bras … mon homme est toujours la à coté de moi il est merveilleux très calme pour quelqu’un qui ne voulait pas aller dans le bloc d’accouchement.

Allez on pousse me dit-elle, je sens sa tête qui passe, j’ai mal j’ai l’impression que ça me tire de partout, puis je sens la sage femme qui tourne mon fils pour passer les épaules et là c’est la délivrance, il pleure, elle me le pose sur moi, j’ai les larmes aux yeux, mon homme est tout ému, notre fils est là…  La sage femme nous dit qu’au moment ou elle l’a tourné le cordon c’est mis autour de son cou mais ça ne l’a pas empêché de crier une fois sorti.

Le gynécologue demande à mon homme si il veut couper le cordon, il ne veut pas. Pendant qu’ils font la toilette de mon bébé, je demande au gynécologue s’il y a eu besoin d’une épisiotomie ou si ça a déchiré il me dit avec un sourire que non, tout était vraiment très souple et que pour un premier ça avait était rapide. Je pouvais être fière de moi.

On me remets mon fils contre moi et on m’emmene dans la salle de réveil ou on reste pendant 2 heures avec mon fils et mon homme. Vers 5h20 la sage femme vient mettre mon fils au sein et il prend de suite. Mon homme vient s’allonger sur le lit avec nous et il s’endort. La sage femme revient vers les 6 heures pour m’enlever le catétaire et la perfusion que j’ai dans le bras, ensuite elle fait 2 photos de nous 3 :).

Nous remontons dans notre chambre vers 6h20, on me dit que le petit déjeuner sera servi vers 8h00, et que si je veux me lever il me faudra demander à la sage femme. Mon homme part vers les 7heures et va réveiller sa maman pour lui annoncer la bonne nouvelle. Je reste en tête à tête avec mon petit homme.  Premier levé à 8h30 avec l’aide d’une sage femme, tout va très bien 😉

Bilan un petit bonhomme de 3kg050, 48,5cms et une maman en pleine forme qui n’aura pas eu ni épisio ni déchirure et pas besoin de rééducation du périnée.

L’équipe à vraiment été merveilleuse, que ce soit la sage femme qui m’a accueillie, celle qui m’a accouchée, le service est vraiment top ! Elles ont su me conseiller, que ce soit pour l’allaitement, les soins de mon bébé ( le premier changement de couche, le bain etc … ). Les chambres sont vraiment bien faites, en individuelle avec un espace pour bébé, une salle de bain avec douche et wc, un lit, un meuble avec un p’tit frigo intégré et placard de rangement pour maman.

 

 

 

 

 

 

            Merci beaucoup à toi Julie pour ce récit et ces illustrations !! 🙂 pleins de    bonheur à vous 3 !!!

Publicités

Parlons de nos maternités (13)

13 Nov

Voici le récit et l’avis de MamanPoussinou copinaute bloggeuse ! Elle nous parle de la maternité de Martigues dans les bouches du Rhones.

Pendant ma grossesse, en 2008, nous sommes allés visiter la maternité dans laquelle j’allais accoucher, à Martigues. Elle m’avait été recommandée par mon gynécologue puisqu’il y est gynécologue-obstétricien, en plus d’avoir son propre cabinet indépendant.
Donc, lors de mon 7ème mois de grossesse, nous avons pu voir les salles d’accouchement, puis les chambres. J’étais déjà un peu rassurée, ça ne faisait pas trop hôpital, les murs étaient peints avec de jolies couleurs pastels (je sais, c’est idiot !). J’y ai également suivi les cours de préparation à l’accouchement, dans une des salles, à côté de la maternité.

Le jour de mon accouchement, qui a été déclenché à 9 jours du terme pour cause d’hypertension (17,9), je me suis retrouvée face à une équipe médicale peu à l’écoute et peu compréhensive. Seul l’anesthésiste a été super efficace pour me poser la péridurale. Un vrai magicien ! Surtout vu les œdèmes de fou que j’avais, il a réussi du 1er coup !

Malheureusement cette péridurale n’aura fait effet que pendant 3h30, les sages femmes refusant de remettre une dose de produit, prétextant « qu’une dose suffisait largement pour un accouchement »… J’ai accouché 3 heures plus tard ! Ces mêmes sages femmes m’ont fait comprendre que j’étais douillette (pas tout à fait vrai quand même) et que j’en faisais trop quand je leur disais que la péridurale ne faisait plus effet…

Quand le moment de pousser ce fut ressentir, il a fallu que j’insiste beaucoup pour pouvoir pousser, le col étant bloqué à 9, elles insistaient en me disant que je n’y arriverais pas… 3 poussées plus tard, mon bébé était dans mes bras et je me faisais recoudre à vif l’épisiotomie pour la 2ème fois, les points ne tenant pas à cause des œdèmes.

Pour cet accouchement, nous avons eu une ENORME déception quand ils m’ont posé mon bébé sur le ventre, personne n’a demandé au papa s’il voulait couper le cordon et hop, ils l’ont coupé eux-mêmes. Ca a été très rapide, pas le temps de réagir, nous n’avons rien vu venir !

De même, je n’ai pas du tout été aidée pour l’allaitement et n’ai pu recevoir AUCUN conseil et ce malgré mes diverses questions (à mon grand désespoir d’ailleurs !) « Tout aurait du se faire naturellement »… A côté de ça, pendant le séjour, les pédiatres, aides soignants, et quelques sages femmes se sont montrés assez gentil avec nous.

Bref, vous l’aurez compris, tout le personnel n’a pas été au top, mais le principal c’est que mon bébé allait bien ! J’y suis restée 5 jours et 6 nuits et j’étais bien contente de rentrer chez moi avec notre petit Poussin.
Mais tout ceci dépend des équipes car j’ai une amie qui y a accouché à 2 reprises et elle en est pleinement satisfaite, de cette maternité !

Je te remercie miss pour ce témoignage et vous pouvez la retrouver sur son blog : http://mamanpoussinou.fr

Parlons de nos Maternités (972)

22 Oct

Voici le témoignage de Tchup sur sa maternité située en Martinique à Fort de France !!

 

Nous apprenons que je suis enfin enceinte, une semaine avant de partir en séjour familiale pour raison professionnelle en Martinique.
Notre bébé sera donc un petit Martiniquais !

Clinique Saint-Paul à Fort de France, Martinique.

Ma dpa est le 24 mars 2010.

le 6 mars 2010 bébé décide de pointer son nez. J’arrive à la clinique dilatée à 3 pose de péri super, infirmières agréables.
Il n y a que deux salles d’accouchement plus une autre pour la surveillance monito.
l’accouchement s’est plutôt bien passé.
J’ai eu le droit de toucher la tête de mon bébé avant qu il ne sorte pour m’encourager. Il a fait aussi toucher le papa.

Mon gynécologue qui m’a accouché était rassurant, encourageant, et me sortait des blaques pour me détendre voyant que bébé n’arrivait pas
à sortir car un peu faible et que je n’arrivais plus à pousser…

Une fois sortie, il a bien sur dis que c’etait un beau bébé ( ca fait toujours plaisir ! ) et que j’avais bien bossé ( ca aussi ca fait plaisir ! )
il nous a demandé aussi si on voulait voir le placenta, ce qu on a accepté.

Parcontre une fois fini, bah on se sent seul … ils nous ont laissé faire le peau à peau mais pas d’aide pour la mise aux seins..
je me sentais un peu perdue.

Une fois en chambre, comme il n y avait pas de place en chambre seule, la première nuit j’ai partagé ma chambre avec une femme qui etait sous surveillance
monito durant sa grossesse. Donc réveillée toutes les heures par les infirmières qui venaient lui brancher les appareils et qui allumaient les lumières…
pas top …

le lendemain, j’ai une chambre seule ! avec canapé clic clac si mon mari veut rester avec nous la nuit, une table a langer en bois avec rangement, une salle de bain avec douche, toilette, lavabo. la chambre est tres spacieuse, climatisée et très bien éclairée.

Rien n’est donné par la Clinique, tout est à acheter avant la naissance : couches, bouteille d’eau si je veux boire, produits pour bébé, lange pour son berceau ainsi qu’un drap housse, serviette, bref tout tout tout !

point négatif : aucune aide, aucun soutien, pour l’allaitement, les conseils sur bébé… bébé avait pleuré toute la nuit, j’etais épuisée, je voulais juste parler mais l’infirmière n’avait pas le temps… c’etait la deuxieme nuit..

La pédiatre de la clinique qui autorise la sortie connait son travail mais il faut passer outre son côté froid et insociable…

C’est une bonne clinique, propre, personnel agréable mais quand c’est notre premier enfant on a besoin de plus de soutien, plus d’écoute et de conseil… Certes elles bossent mais elles avaient le temps pour certaines personnes mais pas pour d’autre ….

je me suis jamais sentie aussi seule avec mon bébé que durant mon séjour la bas …

Merci beaucoup à toi Tchup pour ce témoignage 🙂 et pleins de bonheur a venir pour ta petite famille !!

Parlons de nos Maternités (76)

6 Sep

Voici le témoignage et avis de Elles sont ma vie !!!

Elle nous parle du CHU de Rouen.

Le 1er Aout à 21h00 je me rends à la maternité pour contractions et perte du bouchon muqueux.
Je suis prise en charge , on me met sous monitoring 30minutes .

21h45 : La sage femme revient les contractions sont la mais pas assez forte , col ouvert à 3 et j’ai bien perdu le bouchon muqueux, mais la sage femme me dit que ça ne sera pas pour cette nuit .

22h00 Je suis de retour chez moi.
On mange chez des amis, retour à la maison à 00h30, je me tords de douleurs contractions régulières et douloureuses.

4h00 : Je décide quand même de réveiller mon homme .

4h22 : Arrivée à la maternité, prise en charge direct , je suis montée en salle de naissance , on m’examine col ouvert à 3 rien n’a bougé et malgré les fortes contractions, bébé est encore haut .

5h00 : Je suis placé en salle de pré-travail .
Y’avais une baignoire je prends donc un bain .

7h30 : Perte des eaux , mon homme appel la sage femme pour lui dire , et que j’avais très mal , celle ci lui répond c’est normal c’est le travail qui se fait …. elle est arrivée que 15 mins après !!!

7h45 : La sage femme arrive enfin , je suis à 4 mais pour elle bébé encore haut .

8h00 : On m’installe quand même en salle de naissance.
Je demande la péridurale ,on me dit oui l’anesthésiste va arriver y’a des mamans avant vous .

8h25 : Je souffre , je pleure , je dit à mon homme sa pousse rappel la sage femme !!!

8h30 : Elle m’examine je suis à 8 presque 9 , bébé est bientôt là !!
Pas le temps pour la péridurale ..

8h45 : Dilatation complète on m’installe je vais pouvoir pousser .

9h05 : Après quelques pousser ma fille est sur moi
3kg285 pour 48 cm 🙂
J’ai tout sentie c’était un super moment

Un accouchement rêvé malgré la douleur .
Je suis resté 3 jours a la maternité , je suis dans l’ensemble satisfaite de mon séjour , sage femme à l’écoute et présente .

Bon mis à part les repas qui ne sont pas terrible lol tout c’est bien passé .
On a eu une réunion pour les mamans qui allaités c’était super intéressant .

Je te remercie beaucoup pour ton témoignage !!!

Parlons de nos Maternités (13) et (29)

31 Août

Voici le témoignage de Zoalie copinaute bloggeuse.

Elle nous parle de la Clinique Bouchard de Marseille, de l’hôpital de la Conception de Marseille et du CHU de Brest !

Je vous raconte mon accouchement surprise !

Le Mercredi 18 Aout 2010, nous allons nous promener à Monaco, nous étions en vacances chez ma belle-mère à Hyères. Donc à Monaco, enceinte de 7 mois et demi, chaleur épouvantable, je marchais lentement, essoufflée, en plus de oedèmes pas possible aux jambes … Bref !

Nuit du Mercredi 18 au Jeudi 19 Aout 2010, pas moyen de bien dormir, je me tourne et me retourne dans le lit, impossible de trouver le sommeil. J’ai mal au ventre comme des crampes d’estomac. Le matin au réveil, j’ai pensé que j’avais rêvé, que j’avais mangé un truc pas clair. Pourtant je ne me sentais toujours pas bien, donc je dis à mon homme « emmène moi à l’hôpital je ne me sens pas bien ».

Direction les urgences de Hyères, vers 11heures ou je suis reçue comme un chien « ah mais qu’es ce qu’on fait en vacances à 7 mois et demi de grossesse, et sans son dossier en plus?! » J’ai donc répondu « Bah écoutez j’ai vu ma gynécologue avant de partir en vacances, je lui ai dit qu’on ferait beaucoup de route, elle ne m’a rien dit, juste bonne vacance, donc à partir du moment ou elle était d’accord, je ne vois pas pourquoi me méfier! »

On me pose le monitoring, et la, la sage femme ( ou infirmière je ne sais plus ) s’affole : oh la la vous contractez beaucoup et votre col est ouvert à 2 !!

Moi je ne sens pas spécialement de contractions. Je me dis, bon bah je vais rester un peu histoire que ça ce calme, et puis on rentrera ( surtout qu’on avait prévu de rentrer de vacances Vendredi ).

On me fait une perfusion de produit pour stopper les contractions. Mais sur le monitoring on voit que je contracte toujours ( moi je ne sens rien hein ! ). Donc la, panique à bord, on appelle ma gynécologue pour qu’elle faxe mon dossier , on me fait pleins de prises de sang, des touchés vaginaux en pagaille, la sage femme toujours aussi affolée. Ils étaient en train de me chercher une place dans une maternité avec un service de néonat ! Mais tout été bondé de chez bondé. Enfin, vers 16 heures, on me dit qu’il y a une place pour moi à Marseille. Trajet en ambulance pendant plus d’une heure, pendant lequel là je sentais bien les contractions, environ toutes les 10 minutes ! 😦

J’arrive à la clinique Bouchard, on m’installe en salle d’accouchement, re prise de sang, re touché vaginaux, re questionnaire. Et puis la sage femme ( je ne me souviens plus du nom, mais elle été si gentille ! ) me dit  » je vais vous faire un prélèvement pour vérifier je ne sais plus quoi ». Ok. 15 minutes après elle revient me faire la même chose en prétendant qu’elle faisait un autre prélèvement. En fait elle revient me voir toute émue, pour me dire que ma poche des eaux était fissurée et que … j’allais accoucher !!! Et la, je pleure … La sage femme me caresse le bras, les larmes aux yeux, elle me dit « on va tout faire pour que tout ce passe bien, on va arrêter la perfusion. Je vais vous présentez la relève de garde, vous verrez elles sont très bien » .

On me présente la sage femme de nuit, et l’autre vient me dire « au revoir, je prendrais de vos nouvelles demain ».

L’anesthésiste vient me faire une consultation express ( j’avais rendez-vous chez l’anesthésiste à la maison 5 jours après ). La gynécologue de garde vient me voir, je ne pourrais pas vous donner les heures, j’étais complètement perdue.

Euh l’ordre des événements est ensuite confus, je ne sais plus si on me pose la péridurale, puis je rompts la poche des eaux, ou inversement … Quoi qu’il en soit, Louise naît Vendredi 20 Aout 2010 à 1H13. 43cms pour 2kg160. On me la mets sur la poitrine pendant 2 heures, on essaye de lui donner du lait : elle boit 7ml et recrache tout. Elle ne respire pas bien. A 3 heures on m’emmène dans une chambre, je m’endors. Je me lève à 8h00, je vais voir mon bébé : elle est dans une couveuse, branchée de partout, de l’oxygène dans le nez, elle ne respire vraiment pas bien. Ses poumons ne sont pas arrivés à maturation.

Mon mari est resté debout toute la nuit à la veiller, il a une tête de zombie. Moi j’ai mal au ventre, j’ai mal aux fesses (hémorroïdes), je ne tiens ni debout ni assise. Mais je m’en fous, moi je m’inquiète pour ma fille. Je demande au pédiatre : Elle va vivre ? ( je vous assure que poser cette question fait très mal au coeur ). On me répond : Oui oui, c’est juste un petit problème de poumon.

En fin de matinée, ou début d’après midi, on nous transfert à l’hôpital de la conception à Marseille ou Louise rentre en service de réanimation néonatalogique. Le Samedi, je la découvre sédatée, entubée, branchée de partout, des traces de piqûres aux talons, toute raide. Je n’ai pleuré à aucun moment depuis sa naissance car elle avait besoin que je sois forte ! Ma mère et ma grand mère on pris l’avion depuis Nancy pour venir nous voir. Elles arrivent dans l’après midi et voient Louise dans cet état. Elles ont pleurés, pensaient que Louise allait mourir !

Louise est resté en Réa pendant deux jours, puis elle est passée en soins intensifs , puis en service de néonat normal. Le 25 Aout 2010, notre assurance nous à rapatriées sur Brest ( un tout petit avion dans lequel Louise avait un médecin et une infirmière rien que pour elle, il y avait de supers plateaux repas pour le déjeuné. Mon mari lui a fait la route en voiture ). Louise est restée en service de néonat à Brest du 25 Aout au 2 Septembre 2010. Maintenant elle à 1 an, elle va très bien. Elle est juste un peu plus menue qu’un enfant normal de son age.

Ah oui j’ai oubliais de préciser que j’habite Brest. Et que je n’avais rien pour Louise à sa naissance, ma belle mère à du tout acheter en taille 00. Et au retour à la maison, on à tout acheté, le lit, les biberons, les couches, des vêtements … la panique !!!

En ce qui concerne mon avis : le personnel était très compétent, les sages femmes adorables. En plus, vu ma situation, elles redoublaient de gentillesse. Une étudiante sage femme était présente, elle a retiré le placenta. Tout était vraiment bien. Meme si j’ai accouchée dans des circonstances pas très normales, je ne garde aucun mauvais souvenirs ni de ma grossesse, ni de mon accouchement.

La Clinique Bouchard été neuve je pense ( le peu que j’en ai vu était propre, neuf ), le personnel adorable. J’aurais aimé y rester, malheureusement il n’y avait pas de service néonat adapté à Louise.

Pour ce qui est de ma vie de maman, je n’étais pas préparée à devenir mère aussi vite. Surtout qu’à la maternité je n’ai pas eu Louise dans ma chambre comme la plupart des mamans. Quand elle est rentrée à la maison je ne savais donc pas ce que c’était de me lever en pleine nuit pour lui donner à manger. Par contre, vu qu’on allait à l’hôpital tous les jours pour la voir, j’ai eu beaucoup de temps pour apprendre à m’occuper d’elle, le bain, le change, les soins, le biberon …

Et à Morvan, le CHU de Brest, les infirmières en Néonat étaient de vraies saintes, très patientes, elles ont su effacer mes doutes 🙂

Je te remercie beaucoup Zoalie pour ce témoignage très complet et émouvant ! De gros bisous à la petite Louise qui était déjà très courageuse 😉

Vous pouvez retrouver Zoalie sur son Blog à elle :        http://chasse-mouche.blogspot.com/

 

Parlons de nos Maternités (13)

30 Août

Voici le témoignage de Julie P.

Elle nous parle de la maternité de l’hôpital Privé Beauregard (13012). Elle l’a fait en deux parties ! La première le récit de son accouchement 🙂 et la deuxième son avis complet sur cette maternité 🙂 !

 

Je remonte le temps jusqu’à jeudi soir dernier (02/09/10 ) où je vous disais vous abandonner pour aller regarder Desperate en amoureux… Nous voila posés sur le canapé et d’un coup d’un seul je sens comme un bouchon de champagne qui explose au niveau de mon vagin et je me dis aie oups, wc direct donc je me lève et en allant aux WC du liquide commence à couler… Je sors et dit à mon homme, mon ange je pense que je perds les eaux. Mon homme très cool me dit tu devrais téléphoner à la maternité pour demander quoi faire… Je me remets sur mon trône et téléphone et la sage femme me dit vous venez et on vous gardera ici. On boucle donc le sac et on file. Il est 21h45.

Arrivés sur place à 22h00, mise en place du monitorng d’1/2 heure, prise de sang et analyse d’urine.
Elles m’ont confirmé que c’était une fissure de la poche donc elles m’ont transféré en salle de pré travail (une chambre comme une autre hein) et j’ai eu droit à un autre monito + examen : col ouvert à 2. La sage femme me dit on vous déclenche demain matin car ça sert à rien de vous laisser souffrir, vous êtes à terme.
Elle nous conseille de dormir pour pouvoir « être en forme » pour le lendemain, selon elle j’accouche avant midi… il est déjà minuit.
Je m’allonge et tente de dormir mais contractions douloureuses toutes les 5 à 7 minutes (mal de ventre comme les règles + douleurs dans les reins). A 4h00 du matin je tiens plus donc je sonne la sage femme en lui demandant un truc pour me calmer, elle me file donc une perfusion de dérivé de morphine… qui a fait son effet sur la douleur même si les contractions étaient là… plus un monito à garder jusquà 7h00 du mat’.
J’ai donc pas fermé l’oeil de la nuit! Et ces contractions n’agissent pas sur le col.

7h00, la sage femme revient, me dit de me doucher si je le souhaite : ouiiiiii j’y cours ! Ensuite on m’installe en salle de travail et on me met en blouse + examen + monito. Les contractions sont toujours là…

10h30 l’anesthésiste se pointe pour la péridurale… yess, les douleurs vont s’amenuiser. Il fait donc son job et je me concentre pour ne pas bouger pendant qu’il me pose la péri.
S’en suivent 2h de calme niveau douleur pendant lesquelles j’essaie de me détendre. La sage femme passe souvent m’examiner… à 12h30 col ouvert à… 3/4!!! pffff donc elle me perce totalement la poche des eaux…

La sage femme me fait changer de position pour stimuler l’ouverture du col et là je sens les contractions modifiées j’ai maintenant la sensation de contracter que du ventre. Petit à petit je sens que mon bassin se modifie car je ressens la fameuse envie d’aller à la selle…
Puis d’un coup d’un seul je me mets à pleurer, un mélange de nerfs et surtout de fatigue, les larmes et les sanglots coulent tout seul…
Mon homme a été adorable m’a calmée, il avait mal au coeur de me savoir comme ça mais il m’a soutenue…

En début d’apres-midi, les douleurs s’intensifient au niveau du bassin et la Sage femme revient régulièrement.. col ouvert à 5, puis 6 puis 7, 8…
Vers 15h45 / 16h00 je hurle de douleur, ça pousse fort, la Sage femme revient col à 9 on y arrive. 5mn après c’est encore plus dure donc je la rappelle : ayé c’est à 10 et effacé… Elle me dit va falloir y aller!

Elle m’explique comment pousser (comme si on allait faire la grosse commission hein) et je pousse, pousse et pousse encore, entre temps ma gynécologue arrive en speed, elle a laissé une patiente en plan pour venir m’accoucher… je sens la tête passer puis les épaules et la voila ENFIN à 16h23… Mon homme s’approche et coupe le cordon (selon lui, on dirait un calamar vu la sensation caoutchouteuse!!!)
la gynécologue me pose pepette dans un drap sur moi quelques secondes… puis la puéricultrice s’en va avec pour la nettoyer un peu.
J’étais hyper étonnée car elle n’était pas marquée du tout, sa peu n’était pas fripée ni rien… une vraie beauté.
En l’a voyant j’ai pleuré de bonheur et grâce à mon homme qui me connaît si bien (folle des photos qui immortalisent l’instant) on a de belles photos et même des vidéos…

Ma gynécologue  s’est donc occupée de moi (délivrance du placenta et un minuscule point car j’ai « juste » eu une éraillure) et mon homme est allé avec la puéricultrice et la petite.

J’ai ensuite eu droit à 1h30 de peau à peau avec ma fille (et oui ayé suis plus enceinte mais maman!!!) pdt lesquelless je lui ai bcp parlé : on a fait une jolie chambre, t’es la + belle, on t’aime… gaga total quoi!!!

A 18h30, on m’a monté dans ma chambre sur mon brancard (1ère fois de ma vie que j’ai été sur un brancard!!!) et mes parents qui avaient débarqué de Montpellier à 12h sont venus à notre rencontre…

Je garde un super souvenir de ces intenses moments où j’ai rencontré de visu ma fille, ma chair et mon sang! Meme si la sortie a été difficile (la péri ne faisait + vraiment effet au bout de 6h…), je vous le garantis on l’oublie la douleur tellement la vision de son bébé enfin là dépasse tout en terme d’émotions…

Mon homme m’a envoyé des textos le soir (il dormait à la maison car il fallait s’occuper de mya le chat…) trop craquant en me disant : je vous aime mes petites femmes….
Il m’a aussi avoué avoir été épaté par ma façon de gérer la douleur et d’être aussi forte, il avait mal pour moi… et pourtant suis une vraie flippée de la vie…

2°) Avis sur la maternité :

L’accouchement a donc eu lieu le 03/09/2010 à 16h23 à Marseille (13012).
J’ai été suivie tout le long de ma grossesse et ai accouché à l’hôpital privé Beauregard (c’est même ma gynécologue qui m’a accouché, elle était de garde).
Le personnel soignant était impeccable, tant les sage femme, que la gynécologue ou encore les puéricultrices.
La chambre (seule) très propre et confortable (petit frigo dans table de nuit), télé écran plat, etc, les repas étaient plutôt bons.
En bref : je conseille cette maternité qui a été récemment rénovée et où tout le confort y est.
Seul point négatif : étant un établissement privé non conventionné avec ma mutuelle, j’ai dû payer de ma poche une partie des frais.

Je te remercie beaucoup Julie P. pour ton témoignage super complet 🙂 !!!

Parlons de nos Maternités (16)

29 Août

Voici le témoignage d’Aurélie F.

Elle nous parle du centre clinical de Soyaux et de l’hôpital de Girac là ou elle a été transporté.

Tout à commencé dans la nuit du Jeudi 3 Février au Vendredi 4 Février je me suis réveillée en pleine nuit, comme si j’avais uriné sur moi, donc je suis allé me laver et me recoucher, et la ça s’est remis à couler et j’ai ressenti une petite douleur au ventre … J’ai donc réveillé mon homme pour lui dire se qu’il se passait.

J’appelle la sage femme pour lui expliquer et elle me répond : Faut venir de suite ! Sachant que j’ai une heure de route avant d’arriver à la maternité. On se prépare de suite et on y va.

Arrivé sur le parking de la clinique je descends et je m’arrête, je suis en train de perdre les eaux ! Mon homme me demande ce que je fabrique lol !

La sage femme me fait rentrer, m’allonge et me demande à quel terme je suis, je lui répond 7 mois et demi, elle m’ausculte et me dit que mon col n’est même pas ouvert à 1 doigts et que bébé est très haut, elle a donc appelé le gynécologue pour savoir se qu’elle devait faire car dans le centre clinical de Soyaux ils n’ont rien pour accueillir les prématurés ! Elle revient et me dit qu’il faut qu’on me transporte dans un autre établissement mais que ça allait bien se passer …

Une fois arrivée à l’hôpital de Girac j’ai été sous monitoring pendant 1 heure presque plus de contractions, échographie pour voir bébé et tout va bien ( Ouff ) le gynécologue me donne l’estimation du poids de mon bébé presque 2kg500. Elle m’installe dans une chambre, mon col est toujours ouvert à 1.

Je passe la nuit sans contractions la sage femme du matin arrive et me dit qu’ils vont me poser du gel pour faire s’ouvrir mon col. Une fois le gel mis toujours pas de contractions de la journée et de la nuit, mais bébé va toujours bien :-).  Le lendemain matin la même sage femme me dit on remet du gel, la dessus je craque j’en ai raz le bol … elle me rassure … Toujours pas de contractions, elle revient me voir et me dit que si rien à changé à 16H30 ils me mettront sous perfusion pour accélérer la chose et si toujours rien ce sera la césarienne.

A 16H30 toujours rien, ils me mettent en salle de travail, et me branche la perfusion, une heure plus tard mon col est ouvert à 2 doigts mais la sage femme me dit que si dans 3 heures cela ne va pas plus vite ils me feront une césarienne ! Une heure plus tard elle revient et me dit que mon col est ouvert à 4 doigts ( j’étais super contente pas de césarienne 🙂 ) Une heure plus tard je n’en peux plus les contractions sont trop fortes et bien entendu celle qui doit me faire la péridurale est bloquée au bloc il faut que j’attende …. Aiie ça me fait trop mal :-(.

Elle arrive enfin et me pose la péridurale qu’elle soulagement … enfin presque … un coté n’est pas endormi, mais la douleur est raisonnable. Quelques heures plus tard la sage femme revient et me dit col ouvert à 7 ! Sa avance !!! Puis je me suis endormie …

Je me réveille en sentant que j’ai envie de pousser, la sage femme arrive et me demande si j’ai envie de pousser, je lui répond que oui, elle me regarde et me dit votre col est ouvert à 9 je finis à coté et on s’installe.

Elle arrive et me dit qu’il fallait qu’elle appelle la pédiatre pour mon bébé car vu que c’est un prématuré il risquait d’avoir des problèmes. Allez elle me dit de pousser, je pousse encore et encore et en à peine 10 minutes ma plus grande joie ! Mon fils est arrivé à 2H28, on me le fait voir et on me l’enlève, papa suit la sage femme très gentille qui me dit je vais voir comment ça ce passe … elle revient me voir et me dit que mon fils Nathan va très bien il fait 2kg490 et 44cm, il a respiré tout seul ( je suis soulagée enfin presque car maintenant il faut qu’il mange seul … ) Elle me le pose sur moi un moment.  La sage femme revient avec un biberon, je lui donne et il le boit. On me monte dans ma chambre avec mon fils, donc pas de couveuse pour mon Nathan !! 🙂

Je te remercie beaucoup pour ce très joli témoignage !!! J’espère que ton Nathan va bien !!!

 

 

Parlons de nos Maternités (76)

26 Août

Aujourd’hui je relate le témoignage de Déborah J. elle nous parle de la clinique Mathilde de Rouen (76).

Mon accouchement Du lundi 11/07 au mardi 12/07

12h00, rdv pour le 3eme cours de piscine

13h30 sortie de la piscine

13h45 arrivée à la maison

14h00 repas

14h30 petit tour au WC , perte du bouchon muqueux

15h00 petite sieste dans le canapé

17h00 je me lève du canapé et là, perte des eaux

17h10 je passe un petit coup de fil à mon homme qui n’était pas à la maison pour lui dire de faire au plus vite

17h15 je file sous la douche histoire de me rafraîchir les idées car là je me dis que « c’est partit mon kiki »…

17h20 je boucle la valise car pour moi je vais rester un moment à la maternité.

17h30 mon homme charge la voiture et hop direction la maternité.

17h45 nous arrivons à la maternité, j’essaye d’accéder à l’entrée car la perte des eaux+le mal de ventre, pas terrible…

18h00, je suis prise en charge par une sage-femme qui m’installe le monitoring afin de vérifier les contractions et le cœur de bébé…au bout de 30 min, elle constate que tout va bien mais il y a tout de même quelques contractions (légères mais il y en a)

18h45 la sage-femme me fait un touché vaginal et m’annonce que mon col est dilaté à 2 cm donc « on vous garde ». Et là, le séjour commence…Elle me place dans une chambre attendante avant que le vrai travail commence pour pouvoir aller en salle de naissance.

Le drame commence pour moi car je ne voulais pas rester sur place, psychologiquement je n’étais pas prête…pendant quelques minutes c’était des pleurs et encore des pleurs.

20h00 on m’apporte mon tout premier repas (vraiment pas terrible, je n’ai presque rien mangé), la soirée se passe, toujours en compagnie de mon homme bien sûr, nous discutons histoire de me remonter le moral puis minuit approche, j’essaye de m’endormir grâce aux câlins de mon homme mais sans succès, je sanglote toujours…

01h00 mon homme doit rentrer à la maison pour se reposer car il est quand même debout depuis 4h45, je me retrouve donc seule.

J’essayer de trouver le sommeil, je somnole mais sans plus…

Je commence à ressentir par la suite quelque petites contractions, je ne m’affole pas, je me dis que c’est supportable et je gère comme je peux…

Plus les heures tournent et plus les contractions deviennent moins supportables, j’appelle donc une sage-femme pour qu’elle vienne me faire un touché car je suis persuadée qu’elles agissent sur mon col.

Elle me répond, « pas de touché mais je branche le monitoring »…

30 minutes s’écoulent, elle revient et me dit, les contractions ne sont pas assez rapprochées et intenses, passez une bonne nuit et on verra demain matin…

Du coup, je gère comme je peux, merci à Véronique (sage-femme) pour les cours de préparation à la naissance car grâce aux différents conseils que j’ai appliqué pendant les contractions j’ai pu me détendre comme il fallait et laisser passer la souffrance…

Après la théorie, place à la pratique car pour être honnête, je ne suis pas satisfaite de la sage-femme qui était de service la nuit… Heureusement qu’il n’y a pas eu de complications que j’ai parfaitement géré la chose.

7h00, la sage-femme de jour, Aurélie commence son service et se présente. Je suis rassurée car elle est super gentille, très à l’écoute et m’explique plusieurs petites choses.

8h30 Ahhh, mon homme arrive, rien que de le voir franchir la porte, je retrouve le sourire.

9h30 on m’apporte le petit déjeuner.

Les douleurs sont toujours présentes, j’inspire et je souffle bien comme il faut, je me tortille dans le lit car les contractions commencent à s’intensifier…

10h15 c’est l’heure de la douche

11h00 j’ai la visite de la sage-femme et de la gynéco

11h15 on décide d’aller se promener dans la clinique pour me détendre mais aussi pour faciliter le travail

12h00 on m’apporte le repas, en attendant j’ai toujours de contractions et je gère…

13h00 je suis placée sous monitoring car je grimace de plus en plus mais les contractions sont toujours espacées (toutes les 10 minutes) et pas assez intense d’après l’équipe.

Résultat, il faut prendre son mal en patience…

14h40 la sage-femme passe de nouveau me voir et voit à ma tête que je grimace de plus en plus et que ma patience a des limites. Elle décide donc de me faire un touché vaginal et là c’est le drame car elle me dit, oh lala, je n’arrive pas à y croire, votre col est dilaté à 9 cm, Monsieur, faites le sac de votre femme, on s’en va en salle de naissance. Et là, dans ma tête tout commence…En plus de la blague, pas de péridurale puisque le plus gros du travail est fait.

Me voilà en train d’essayer de regagner la salle de naissance mais avec beaucoup de mal car il m’est presque impossible de marcher, je sentais bébé descendre…

14h50 Nous arrivons dans la salle de naissance « Abricot » et la sage-femme m’installe, elle m’ausculte et m’annonce que je dois encore patienter pour pousser car le bébé n’est pas assez descendu dans le bassin, je commence à m’énerver car les contractions sont de moins en moins supportables, je sens mon bébé descendre au fur et à mesure mais encore pas assez à son goût, je serre de toutes mes forces la main à mon homme qui m’encourage comme il peut, je lui demande de me vaporiser sur le visage un « pschitt pschitt » de brumisateur Evian car il est interdit de boire.

La sage-femme qui doit aller dans une autre salle de naissance m’abandonne quelques instants mais ce n’est plus possible pour moi d’attendre alors je râle sur mon homme en lui disant « mais sonne bordel, sonne, j’en peux plus » mais forcément le temps ne passait pas vite pour moi qui était en pleine souffrance du coup, je décide d’attraper la sonnette et je dis même à mon homme, sors et vas me chercher la sage-femme…

Tout cela dure jusqu’à 16h40, à partir de ce moment-là, la sage-femme m’ausculte et me dis, vous allez pouvoir pousser Madame, je commence à voir une mèche de cheveux !!!

Ni une, ni deux, je pousse, je pousse, la sage-femme dit « je vois la tête » je continue à pousser, pousser comme une dingue et après quelques minutes mon bébé arrive…

La sage-femme me demande si je suis d’accord pour l’aider à le sortir totalement, sans hésiter j’accepte j’attrape mon bébé par les épaules et le pose sur mon ventre.

Moment trop émouvant pour nous qui sommes maintenant papa et maman. Ah il y a eu des pleurs en salle de naissance !!!

Notre fils est à 16h53, notre nouvelle vie à 3 commence… !   3kg440 pour 51cms.

Pour résumer, je suis satisfaite de mon accouchement et fier d’avoir tenu le choc jusqu’au bout sans péridurale moi qui avait très peur… Je suis prête à recommencer.

J’ai plus qu’angoissé alors que tout c’est très très bien passé, j’ai bien été entouré en salle de naissance, le personnel sympa et j’ai quand même eu le droit aux félicitations du service.

Bon, je regrette légèrement le fait d’être tombée sur une sage-femme dans la nuit du lundi 11/07 au mardi 12/07 qui n’avait pas forcément envie de bosser et qui m’a un tout petit peu zappé mais bon…

En ce qui concerne mon séjour, je n’ai pas eu à me plaindre une seule fois, quelques coups de cafard car moi et les hôpitaux « ça fait deux » mais j’ai bien été prise en charge du début jusqu’à la fin…

Merci beaucoup Déborah pour ton témoignage que du bonheur pour la suite !!!! 🙂

Parlons de nos Maternités (76)

25 Août

Voici le témoignage de Mélanie J.N qui nous parle de l’hôpital du Belvédère de Mont Saint Aignan 76 (le même hôpital que moi souvenez vous de mon témoignage vous pouvez le retrouver dans la même rubrique).

J’y ai eu un très bon suivi pour ma grossesse. Une obstétricienne qui prenait bien le temps de m’examiner, de m’écouter et de répondre à toutes mes questions. Une échographe géniale qui prenait bien le temps de regarder bébé.

Le jour de mon accouchement, j’ai été prise en charge par une sage femme super gentille et trop rigolote.

J’étais ouverte à 3 cms donc ils m’ont gardé, elle m’a fait un monitoring histoire de vérifier si les contractions étaient les bonnes. Ensuite direction la salle de naissance, la sage femme m’a demandé si ça me dérangé d’avoir un étudiant sage femme avec nous. Elle m’expliquait super bien tout se qu’elle me faisait et tous ce qui allait ce passer. J’ai même eu le droit à un massage des reins de sa part lol ;-).

Pendant la pose de la péridurale, elle m’a bien aidé à rester concentrée malgré mes larmes.

Et pour la naissance, l’étudiant, l’aide soignante et la sage femme ont étaient super pros et encourageant.

Mon choix de ne faire que la tétée de bienvenue à été respecté sans regard bizarre ni jugements, ils n’ont pas non plus essayer de me convaincre d’allaiter.

Pour les suites de couches pareil, une équipe géniale et super à l’écoute, le seul bémol c’est qu’ils n’ont pas voulu me donner de médicaments pour les montées de lait.

Je te remercie beaucoup Mélanie pour ton avis et témoignage sur cette maternité 🙂 C’est marrant cette histoire de cachet … moi ils m’en ont donné mais par contre les suites de couches on été moins bonnes lol ça doit dépendre des étages mdr !!!

 

 

Parlons de nos Maternités (87)

25 Août

Je relate le témoignage de Gaelle D.  elle nous parle de l’hôpital pavillon de la mère et de l’enfant dans le limousin.

Tout d’abord, je voudrais dire qu’il y a encore quelques mois je n’envisageait pas un accouchement naturel, non pas parce que ça ne me plaisait pas, mais simplement parce que pour mes 2 enfants, pour moi accouchement rimait avec péridurale, assistance, médicalisation, enfin vous voyez 😉 et la curiosité m’a emmené sur un forum ou j’ai lu des récits d’accouchements naturel et ou vous m’avez donné envie de vivre cette merveilleuse aventure de la naissance ( dans sa signification la plus profonde ) de mon enfant !

Pour commencer ma DPA ( date prévu d’accouchement ) était le 20 Janvier 2011.

J’ai vécu ma grossesse sans contraction alors quand elles ont commencées le mercredi dans la nuit je savais que les jours étaient comptés. Mes parents ont décidés de prendre mes garçons jusqu’à Dimanche pour que je puisse me reposer.

La nuit de mercredi à jeudi j’ai pas dormi ou si peu .., maintenant je sais que c’est pour bientôt … tu bouge beaucoup, les contractions sont à peu près toutes les 20-30 minutes, mais douloureuses, je suis concentrée sur toi, je te caresse et fais le vide en moi, je passe outre les douleurs et les accueillent en me disant que c’est toi qui prépare ton arrivé.

La journée du Jeudi passe et elle est similaire à celle du Vendredi, je me rends compte que les contractions sont régulières quand je suis debout et que j’arrive à les gérer mais des que je suis couchée elles s’éloignent mais sont beaucoup plus difficiles à supporter, mais il faut continuer.

Le vendredi 31 Décembre nous restons chez nous, et pas envie de recevoir du monde, je reste concentré sur toi, avec ton papa on est comme des zombies depuis deux jours, on est comme hors du temps !

Je me « réveille » vers 3heures du matin, et je recommence mes aller retour dans la maison, prend des positions assez étranges mais tout est bon pour soulager, mais à force j’ai le dos en feu chaque contraction me lance dans les reins et le manque de sommeil de ces derniers jours commence à ce faire sentir ….

Je décide donc que l’on ira voir à la maternité se matin au moins pour voir s’il y a du changement, je réveille chéri à 7h30, et lui dit de ce préparer tranquillement le temps que je prenne une douche ( depuis 3 jours je devais en  prendre 4 – 5 par jours pour me soulager ).

On décolle vers 8heures et on arrive vers 8H30. Mes contractions ne sont toujours qu’espacé parfois de 10 minutes parfois plus !

Examen à l’arrivée col ouvert à presque 4, j’en pleure presque de joie, pose du monitoring pour contrôle pendant 1 heure, je prend mon mal en patience et durant cette heure seulement deux contractions mais qui font mal !! 😦

9H30 examen : je suis a 5 on passe en salle de travail, on me demande si je veux la péridurale je leur dit que non, je veux essayer sans, je suis suivie par une sage femme adorable qui est ok pour me placer le monitoring debout, et quand je lui demande si elle est ok pour que je te fasse naître dans la position que je veux elle me dit oui, sauf debout, et que si elle me dit de vite me mettre sur le dos que je le fasse !

N’étant pas dans une maternité nature ce qu’elle me propose est plus que je n’espérais 🙂

Toujours des contractions mais éloignées, la sage femme revient, elle est désolée mais préfère que je m’allonge un peu car debout le monito ne capte pas bien ton coeur ( a cause de mes mouvements ), elle me réexamine, col ouvert à 6 !! Youpi ça avance vite …

11H30 toujours ouvert à 6, elle veut mettre un peu de syntho et je veux que la douleur cesse, je lui dit oui mais la mort dans l’âme je lui dit que si syntho, alors péridurale pour moi car je ne supporterait pas des douleurs plus vives même si ça va plus vite … elle ne veut pas m’inciter et me demande si je suis sure pour la péridurale, je lui dit oui …

L’anesthésiste est pas encore arrivé, et le peu de contractions que j’ai je ne les supporte plus …

Au alentour de midi j’en ai marre, je lui dit que j’ai envie de pousser, elle m’examine au moment ou l’anesthésiste entre dans la salle, et elle me dit que je suis à 10cm, merci mon dieu ! alors la plus besoin de syntho, de péri le bonheur 🙂

On attend la prochaine contraction qui tarde à venir comme d’habitude ! et ça y est elle arrive je pousse, je te sens qui descend, qui arrive, je sers la main de ton papa de toutes tes forces, et je crie, je ne définirait pas ces cris comme des cris de douleurs mais des cris qui accompagnent cette poussée, qui t’aide à naître, je n’ai jamais émis des cris comme ça, c’est tout mon corps qui hurle, qui se libère, c’est un cri animal, tout ce qu’il y a de plus primaire en moi ….

La sage femme me dit de toucher on sent ta tête, ça me donne des forces, elle invite le papa à regarder … il est sur un nuage lui aussi …

Trois poussées plus tard, elle me dit stop, ta tête est sortie, elle enlève le cordon qui est autour de ton cou et me dit de tendre les bras pour te prendre quand tu sortiras lors de la prochaine poussée, c’est merveilleux, je te sors moi même, et te pose sur mon ventre, ton petit corps chaud et humide, papa coupe le cordon, alors ?? tu es une fille ou garçon, papa regarde .. il me dit c’est un garçon … euh non chéri c’est pas un garçon, c’est une fille, le rêve continu …  Léa tu es née à 12H27, après un long pré travail à la maison et seulement 4heures de travail à la maternité !!! Un accouchement mieux que j’en rêvais ! s’en sont suivi 3heures de peau à peau …. et depuis je suis toujours sur mon nuage et je suis pas sur d’en redescendre !!

Je te remercie beaucoup Gaelle pour ton témoignage très joli et fort en émotion !!!