Tag Archives: brest

Parlons de nos Maternités (13) et (29)

31 Août

Voici le témoignage de Zoalie copinaute bloggeuse.

Elle nous parle de la Clinique Bouchard de Marseille, de l’hôpital de la Conception de Marseille et du CHU de Brest !

Je vous raconte mon accouchement surprise !

Le Mercredi 18 Aout 2010, nous allons nous promener à Monaco, nous étions en vacances chez ma belle-mère à Hyères. Donc à Monaco, enceinte de 7 mois et demi, chaleur épouvantable, je marchais lentement, essoufflée, en plus de oedèmes pas possible aux jambes … Bref !

Nuit du Mercredi 18 au Jeudi 19 Aout 2010, pas moyen de bien dormir, je me tourne et me retourne dans le lit, impossible de trouver le sommeil. J’ai mal au ventre comme des crampes d’estomac. Le matin au réveil, j’ai pensé que j’avais rêvé, que j’avais mangé un truc pas clair. Pourtant je ne me sentais toujours pas bien, donc je dis à mon homme « emmène moi à l’hôpital je ne me sens pas bien ».

Direction les urgences de Hyères, vers 11heures ou je suis reçue comme un chien « ah mais qu’es ce qu’on fait en vacances à 7 mois et demi de grossesse, et sans son dossier en plus?! » J’ai donc répondu « Bah écoutez j’ai vu ma gynécologue avant de partir en vacances, je lui ai dit qu’on ferait beaucoup de route, elle ne m’a rien dit, juste bonne vacance, donc à partir du moment ou elle était d’accord, je ne vois pas pourquoi me méfier! »

On me pose le monitoring, et la, la sage femme ( ou infirmière je ne sais plus ) s’affole : oh la la vous contractez beaucoup et votre col est ouvert à 2 !!

Moi je ne sens pas spécialement de contractions. Je me dis, bon bah je vais rester un peu histoire que ça ce calme, et puis on rentrera ( surtout qu’on avait prévu de rentrer de vacances Vendredi ).

On me fait une perfusion de produit pour stopper les contractions. Mais sur le monitoring on voit que je contracte toujours ( moi je ne sens rien hein ! ). Donc la, panique à bord, on appelle ma gynécologue pour qu’elle faxe mon dossier , on me fait pleins de prises de sang, des touchés vaginaux en pagaille, la sage femme toujours aussi affolée. Ils étaient en train de me chercher une place dans une maternité avec un service de néonat ! Mais tout été bondé de chez bondé. Enfin, vers 16 heures, on me dit qu’il y a une place pour moi à Marseille. Trajet en ambulance pendant plus d’une heure, pendant lequel là je sentais bien les contractions, environ toutes les 10 minutes ! 😦

J’arrive à la clinique Bouchard, on m’installe en salle d’accouchement, re prise de sang, re touché vaginaux, re questionnaire. Et puis la sage femme ( je ne me souviens plus du nom, mais elle été si gentille ! ) me dit  » je vais vous faire un prélèvement pour vérifier je ne sais plus quoi ». Ok. 15 minutes après elle revient me faire la même chose en prétendant qu’elle faisait un autre prélèvement. En fait elle revient me voir toute émue, pour me dire que ma poche des eaux était fissurée et que … j’allais accoucher !!! Et la, je pleure … La sage femme me caresse le bras, les larmes aux yeux, elle me dit « on va tout faire pour que tout ce passe bien, on va arrêter la perfusion. Je vais vous présentez la relève de garde, vous verrez elles sont très bien » .

On me présente la sage femme de nuit, et l’autre vient me dire « au revoir, je prendrais de vos nouvelles demain ».

L’anesthésiste vient me faire une consultation express ( j’avais rendez-vous chez l’anesthésiste à la maison 5 jours après ). La gynécologue de garde vient me voir, je ne pourrais pas vous donner les heures, j’étais complètement perdue.

Euh l’ordre des événements est ensuite confus, je ne sais plus si on me pose la péridurale, puis je rompts la poche des eaux, ou inversement … Quoi qu’il en soit, Louise naît Vendredi 20 Aout 2010 à 1H13. 43cms pour 2kg160. On me la mets sur la poitrine pendant 2 heures, on essaye de lui donner du lait : elle boit 7ml et recrache tout. Elle ne respire pas bien. A 3 heures on m’emmène dans une chambre, je m’endors. Je me lève à 8h00, je vais voir mon bébé : elle est dans une couveuse, branchée de partout, de l’oxygène dans le nez, elle ne respire vraiment pas bien. Ses poumons ne sont pas arrivés à maturation.

Mon mari est resté debout toute la nuit à la veiller, il a une tête de zombie. Moi j’ai mal au ventre, j’ai mal aux fesses (hémorroïdes), je ne tiens ni debout ni assise. Mais je m’en fous, moi je m’inquiète pour ma fille. Je demande au pédiatre : Elle va vivre ? ( je vous assure que poser cette question fait très mal au coeur ). On me répond : Oui oui, c’est juste un petit problème de poumon.

En fin de matinée, ou début d’après midi, on nous transfert à l’hôpital de la conception à Marseille ou Louise rentre en service de réanimation néonatalogique. Le Samedi, je la découvre sédatée, entubée, branchée de partout, des traces de piqûres aux talons, toute raide. Je n’ai pleuré à aucun moment depuis sa naissance car elle avait besoin que je sois forte ! Ma mère et ma grand mère on pris l’avion depuis Nancy pour venir nous voir. Elles arrivent dans l’après midi et voient Louise dans cet état. Elles ont pleurés, pensaient que Louise allait mourir !

Louise est resté en Réa pendant deux jours, puis elle est passée en soins intensifs , puis en service de néonat normal. Le 25 Aout 2010, notre assurance nous à rapatriées sur Brest ( un tout petit avion dans lequel Louise avait un médecin et une infirmière rien que pour elle, il y avait de supers plateaux repas pour le déjeuné. Mon mari lui a fait la route en voiture ). Louise est restée en service de néonat à Brest du 25 Aout au 2 Septembre 2010. Maintenant elle à 1 an, elle va très bien. Elle est juste un peu plus menue qu’un enfant normal de son age.

Ah oui j’ai oubliais de préciser que j’habite Brest. Et que je n’avais rien pour Louise à sa naissance, ma belle mère à du tout acheter en taille 00. Et au retour à la maison, on à tout acheté, le lit, les biberons, les couches, des vêtements … la panique !!!

En ce qui concerne mon avis : le personnel était très compétent, les sages femmes adorables. En plus, vu ma situation, elles redoublaient de gentillesse. Une étudiante sage femme était présente, elle a retiré le placenta. Tout était vraiment bien. Meme si j’ai accouchée dans des circonstances pas très normales, je ne garde aucun mauvais souvenirs ni de ma grossesse, ni de mon accouchement.

La Clinique Bouchard été neuve je pense ( le peu que j’en ai vu était propre, neuf ), le personnel adorable. J’aurais aimé y rester, malheureusement il n’y avait pas de service néonat adapté à Louise.

Pour ce qui est de ma vie de maman, je n’étais pas préparée à devenir mère aussi vite. Surtout qu’à la maternité je n’ai pas eu Louise dans ma chambre comme la plupart des mamans. Quand elle est rentrée à la maison je ne savais donc pas ce que c’était de me lever en pleine nuit pour lui donner à manger. Par contre, vu qu’on allait à l’hôpital tous les jours pour la voir, j’ai eu beaucoup de temps pour apprendre à m’occuper d’elle, le bain, le change, les soins, le biberon …

Et à Morvan, le CHU de Brest, les infirmières en Néonat étaient de vraies saintes, très patientes, elles ont su effacer mes doutes 🙂

Je te remercie beaucoup Zoalie pour ce témoignage très complet et émouvant ! De gros bisous à la petite Louise qui était déjà très courageuse 😉

Vous pouvez retrouver Zoalie sur son Blog à elle :        http://chasse-mouche.blogspot.com/

 

Parlons de nos Maternités (29)

18 Juil

Voici le témoignage de Sorciere029,

Elle nous parle de la maternité de Kéraudren à Brest dans le Finistère :

Début de suivi de grossesse pas super, j’étais suivie par une gynécologue, sur les conseils de mon « ancien » médecin traitant. Elle avait des horaires de bureau : 9h-12h 14h-17h ! Alors si tu as un souci tu te débrouilles 😦

La secrétaire faisait énormément barrage, me prenais de haut et me conseillait comme si c’était elle le médecin, un jour j’ai même était à deux doigts de lui retourner son bureau !!!

Bref de la j’ai changé de gynécologue, j’ai choisi un gynécologue réputé à la clinique que j’ai cité plus haut !

Très bon suivi, très à l’écoute et pas de rendez-vous expéditif, malgré son retard, contrairement à l’autre qui prenait à l’heure pile !

A 6 mois de grossesse j’ai développé une dermatose de la grossesse  » dermatose polymorphe gravidique  » assez rare !! le nombre de cas chez la femme enceinte est inférieur à 1% et généralement lorsqu’on est enceinte d’un garçon, pourquoi je ne le sait pas vraiment !

C’est donc une réaction de mon corps fasse aux cellules de bébé dans mon sang, qui ce manifeste par des démangeaisons intenses, plus localisé sur la paume des mains pieds et racine des membres !! Cela provoque de petites cloques d’eau, la dermatose disparaît d’elle même entre 1 et 6 semaines après l’accouchement !!

Je suis rentré en clinique le 27/12 au soir pour une suspicion de fissure de la poche des eaux, effectivement c’était cela, déclenchement le lendemain à 8h00 et la durée du travail 11H30 !!

Pour moi le personnel est à l’écoute et réactifs 🙂 Voila !!

Merci a toi pour ton témoignage 🙂 Bonne continuation !!!

Parlons de nos Maternités (29)

9 Juil

Voici le témoignage d’une de mes amies Mathilde maman de trois bambins !

Elle nous parle de deux maternités de la région du finistère (29).

 

Pour ma fille Léa j’ai accouché à la Clinique Pasteur de Brest.

J’ai eu une bonne impression générale, le personnel était à l’écoute et venait souvent dans la salle de travail pour vérifier que tout se passait bien.

La clinique est propre, les salles d’accouchement accueillantes et les chambres sont bien agencées.

Il est possible de choisir une chambre individuelle ou une chambre à deux lits. Les chambres particulières sont équipées de tout le nécessaire pour la toilette et le change de bébé. Les chambres doubles ont un accès dans un box ou les mamans peuvent se retrouver pour la toilette et le change de bébé.

Cependant ayant choisi d’accoucher sous péridurale, l’anesthésiste à trop dosé l’injection, ce qui fais que lors de l’expulsion, le médecin accoucheur à du utiliser les spatules pour sortir ma fille. Je poussait dans le vide, ne sentant plus rien sous la ceinture ( même plus mes jambes qu’il a fallu me soulever pour les mettre dans les étriers ).

D’autre part, j’ai eu droit à l’expression abdominale, c’est à dire au  » porté sur le ventre de la sage femme ne touchant plus terre ». Méthode très impressionnante, surtout pour un premier accouchement qui « normalement » aide le bébé à sortir… Ca a surtout servi à me bousiller le périnée et à me provoquer des déchirures de ce même périnée qui est maintenant très abîmé !! Il n’y a que la chirurgie qui pourrait me le réparer mais ça ne me gêne pas trop donc pour le moment je n’en ressens pas le besoin.

Malgré ces deux inconvénients, je garde un bon souvenir de mon séjour dans cette clinique 🙂

Pour mon fils Quentin et ma deuxième fille Lilly j’ai accouché à la maternité du centre hospitalier Ferdinand Grâal de Landerneau.

Je garde un très bon souvenir de mes séjours la bas, le personnel est merveilleux, très à l’écoute, les chambres sont toutes particulières et il n’y a qu’en période de surnombre d’accouchements que les sages femmes sont obligées de mettre deux lits dans la chambre.

Le nécessaire pour la toilette et le change de bébé se trouve dans chaque chambre, les chambres sont spacieuses, propres et bien agencées.

Le seul bémol que je trouverais à cette maternité est un des gynécologues qui ne m’a pas cru lorsque, en menace d’accouchement prématuré, je disais que j’avais des contractions et que je sentais bébé descendre. C’était pour ma dernière grossesse celle de Lilly mais ça ne m’a pas empêchée d’accoucher la bas car j’avais un bon souvenir de l’équipe soignante que j’avais rencontrée pour l’accouchement de Quentin et que j’ai retrouvé pour l’accouchement de Lilly. D’ailleurs les sages femmes m’ont reconnue, ce qui met tout de suite à l’aise 🙂

Pour résumé je suis très contente de cette maternité et je conseille vivement à toutes les femmes de ma région d’y aller !!

 

Je te remercie beaucoup Mathilde pour ton témoignage !!!

Vous pouvez d’ailleurs retrouver Mathilde dans la liste de mes boutiques préférées Les Ongles de Mathilde !!